Un peu de répit pour les rivières

Un peu de répit pour les rivières

Le manque de précipitation du mois d’Avril a immanquablement entrainé des débits insuffisants. Les pluies de la semaine dernière sont donc les bienvenues mais, ne nous y trompons pas, ce n’est qu’un répit pour les cours d’eau qui ont certes repris un peu de vigueur mais jusqu’à quand ?
C’est donc avec des niveaux plus hauts, mais restants inférieurs aux années précédentes, que nous nous sommes donc retrouvés avec JP pour une session pêche dans le Comminges. Nous y trouverons des eaux légèrement teintées mais pas mâchées. Nous ne disposons que de quelques appâts naturels, de rares vers de terre et des teignes que je n’affectionne pas particulièrement, difficiles à se procurer en cette période de confinement. Nous attaquerons la journée sur de nouveaux secteurs, sans trop de conviction. De longues plages s’offraient à nous mais les belles ne seront pas vraiment au rendez-vous. Quelques touches, plutôt timides, qui se solderont pas une seule prise pour la matinée, un petit obus pour moi de 40 cm, bien en chair.
L’après midi sera un peu plus prolifique mais sans toutefois de grandes activités. L’eau s’éclaircissant un peu, nous passerons au toc à la nymphe. De belles éclosions sur le coup de 14h00, avec quelques gobages, nous donneront un peu d’espoir. Après avoir essayé plusieurs modèles nous finirons par trouver quelques nymphes preneuses. En fin d’après-midi, nous toucherons enfin quelques poissons dont un petit 40 pour JP et une dizaine entre 20 et 35 cm, malheureusement avec pas mal de décrochés. Un bilan qui reste maigre mais qui aurait pu être pire !
Reste la compagnie de JP, toujours très agréable, avec qui je n’avais pas encore pu faire de sortie cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.