En déplacement du coté de Tarbes

En déplacement du coté de Tarbes

Quoi de mieux en cette période de restrictions d’allier boulot et loisir, c’est ce que nous avons pu faire ces deux dernières semaines avec un déplacement du coté de Tarbes avec Fouytoc. Le choix de notre hébergement a bien évidement été réalisé en conséquence avec un rayon de 10 km des plus intéressants nous permettant de faire quelques sorties après les heures de travail. Nous avons pu ainsi retrouver presque chaque fin de journée l’Adour et ses belles. Qui plus est nous avons bénéficié d’un temps particulièrement clément en ce début d’Avril avec des niveaux corrects et des eaux très claires, peut-être un peu trop d’ailleurs.
Mais nos premières sorties s’avèreront peu fructueuses avec un certain dédain, pour ne pas dire un dédain certain, pour les appâts naturels. Nous n’aurons que de rares touches, très discrètes, souvent du bout des « lèvres », qui se sont solderont par peu de poissons.
La suite sera plus prolifique avec le choix d’utiliser des nymphes et des poissons actifs vers les 18h00, heure à laquelle nous noterons d’ailleurs souvent de belles éclosions. Les prises se succéderont avec près d’une vingtaine de poissons mais comme à l’habitude des truites pas bien grosses avec un ratio maillé très faible autour de 1 sur 10. Restent le plaisir et la beauté de ces truites de l’Adour pleines d’énergie et déjà bien « grasses » en ce début de saison.
Un déplacement professionnel qui tombait à pic et qui nous a permis d’oublier la morosité ambiante !

Fouytoc sur une belle plage
Je t’ai vu !
Christian, un collègue de travail et nouvel adhérent de l’association s’initie au joie de la pêche en dérive.

2 thoughts on “En déplacement du coté de Tarbes

Répondre à Frédéric Parrel Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *