Temoin d’une pollution : que faire ?

Temoin d’une pollution : que faire ?

Si vous constatez une mortalité de poissons, une pollution ou tout déversement, dépôt ou écoulement suspect, n’hésitez pas à le signaler.
Voici quelques mesures simples que chacun peut mettre en œuvre

Déversements dans l’Arize à La Bastide-de-Sérou (avril 2016)

Exemple de procèdure

  • En cas de pollution, essayer autant que possible de remonter jusqu’à la source
  • Faire un maximum de photos en couleurs (avec, si possible, la date et l’heure sur la photo)
  • Si présence de mortalité regrouper « en vrac » les poissons avant de faire des photos
  • Essayer de trouver un autre témoin sur place (noter ses coordonnées)
  • Demander au Commissariat, ou à la Gendarmerie la plus proche, de venir constater et bien insister pour déposer plainte en indiquant toujours « nous » (ex : nous avons constaté…ami ou riverain)
  • Essayer au maximum de déterminer la longueur du linéaire impacté
  • Aviser le garde pêche ou le titulaire des baux (informations sur les guides ou dans les magasins d’article de pêche)
  • Aviser la Fédération de pêche du département
  • Aviser, si possible, l’Onema
  • Aviser la mairie locale et en informer le Maire (Officier de Police Judiciaire local)
Les numéros d’urgence pour les Pyrénées

Vous pouvez aussi contacter ANPER-TOS (Association Nationale de Protection des Eaux et Rivières) et/ou tout autre association locale de défense de l’environnement. L’association Fous de toc, peut évidement être aussi contactée par mail fousdetoc@sfr.fr ou via notre page Contact. Nous effectueront un signalement et relaierons l’information…

Rejets dans la Garonne à Saint Béat (janvier 2017 – J.-P. Jenn/ANPER)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.