Quelques petits rappels avant l’ouverture

Quelques petits rappels avant l’ouverture

Comme chaque année, le grand-rendez vous des pêcheurs de truites est fixé le deuxième samedi de mars. La pêche en première catégorie sera donc ouverte du samedi 12 mars au dimanche 18 septembre 2022 inclus. Afin de ne pas gâcher votre plaisir ce jour là, quelques règles sont à suivre.
Vous pourrez « mettre votre canne à l’eau » une demi-heure avant le lever du soleil et pas avant, d’ailleurs est-ce bien utile ?
Veillez à être en possession de votre carte de pêche, à défaut, vous vous exposez à une amende dont le montant peut atteindre jusqu’à 450 euros. Renseignez-vous également sur les parcours choisis dont la réglementation peu différée d’une année sur l’autre (TLC, appât et quota autorisé…). Pour cela, jetez un coup d’œil avant dans les guides de pêches. Attention, en cas d’infraction, cela peut vous coûter cher.

Heures légales de pêche tenant compte des horaires d’été et d’hiver et de la demi-heure avant le lever et après le coucher du soleil (région Sud-Ouest)

Pensez également à adopter quelques règles de bonne conduite :

  • garez vos véhicules sans gêner le passage.
  • suivez les sentiers en bord de rivière.
  • pensez à fermer les barrières des champs après votre passage.
  • respectez les clôtures et les cultures.
  • respectez l’environnement en laissant les lieux propres. Un simple mégot de cigarette nécessite 1 à 3 ans avant de se dégrader, du fil de pêche mettra pas moins de 600 ans !
  • si pour des raisons réglementaires, éthiques ou autres, vous remettez un poisson capturé à l’eau, récupérer le poisson le plus vite possible afin d’éviter un trop grand épuisement, mouillez vous les mains avant de le saisir et maintenez le sans le serrer trop fort en évitant de le prendre en arrière des ouïes si vous faites une photo.

Sachez que  » L’exercice du droit de pêche emporte bénéfice du droit de passage qui doit s’exercer, autant que possible, en suivant la rive du cours d’eau et à moindre dommage » (article L435-6 du code de l’environnement) et que les Aappma ou les fédérations qui exercent gratuitement un droit de pêche sont tenues « de réparer les dommages subis par le propriétaire riverain ou ses ayants droit à l’occasion de l’exercice de ce droit  » (article L435-7 du code de l’environnement)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.