Quelques nouvelles du front…

Quelques nouvelles du front…

Jean-Louis, nouvel adhérent chez les « Fous » nous relate ici ses sorties de début de saison.

Le 28 mars je me décide enfin à faire l’ouverture. A midi je pars à la découverte du parcours sans panier de Cier de Luchon sur la Pique. Le niveau d’eau était tout à fait correct. Après 5 mn de pêche, je suis courtoisement invité à présenter mon permis à un garde pêche local. Dans toute ma vie de pêcheur, c’est le premier garde que je rencontre au bord de l’eau ! Question pêche un niveau d’eau tout à fait correct mais seulement trois touches et une truite de 22 piquée sur une nymphe olive de chez Matt&Lenka.

Sur la Pique

Le 8 avril j’ai commencé à pêcher l’Arbas vers 8h00 vers Castelbiague. Les pluies des jours précédents annonçaient une eau teintée. Or, à ma grande surprise, l’eau était cristalline. Je piquerai une truite de 21 dans 30 cm d’eau sur une râpe au courant soutenu avec une plombée lourde (7-6-6-5-5).
Je me suis ensuite heurté une collection de branches et de racines avec pas moins de 6 casses ! Une palanquée de rabotes se sont bien énervées sur mes vers de berge. Vers 12h15 la dernière casse m’a fait jeter l’éponge. La Native est un poil longue sous les branches. La prochaine fois je prendrai l’Aérius en 3,30m. Je n’ai pêché qu’au ver.

Sur l’Arbas

Le 19 avril objectif Le Saison. Arrivé à Licq vers 11h00, je constate avec effroi que nos amis de la SHEM sont en train de lâcher grave. Plus un caillou sec, impossible de mettre les pieds dans l’eau sous peine de se retrouver à Autevielle. La configuration est parfaite pour les kayakistes mais pas pour un tocqueur !
J’active immédiatement le plan B, direction le Gave de Larrau. Le niveau est correct et l’eau cristalline.
J’attaque avec mon Aérius en 10/100ème à 2 nymphes. Rien jusqu’aux premières éclosions vers 14h00. Je jongle avec les nymphes pour finalement opter pour une March Brown en pointe et une Pheasant Tail en potence ressemblant à ce que je vois sortir de l’eau. Je fini par prendre une petite, tout juste maillée et j’en décroche deux du même calibre puis enchaîne les râtés…Je diminue la taille de l’hameçon mais rien n’y fera. Fin de la période d’activité…

Sur le chemin du retour, je change de vallée pour passer en Barétous avec une petite halte sur le Vert à Ance. Je rencontre un moucheur capot. Je pêche en nymphe deux spots connus sans résultat.
Fin de l’épisode « truite », désormais je passe en mode « morilles ».

Le Saison avec un débit soutenu
Le Larrau
Une belle du Larrau

One thought on “Quelques nouvelles du front…

  1. C’est très joli pourtant comme cours d’eaux tous ces endroits,mais quand ça ne veut pas,même la nymphe n’a pas fait des miracles pourtant dieu sait que c’est une solution de rechange,mais là apparemment les truites n’étaient pas de sortie.Des jours meilleurs viendront!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *