Fermeture en Bigorre au pays des gaves

Fermeture en Bigorre au pays des gaves

Pour cette fermeture 2020, le trio fondateur des Fous de Toc s’est retrouvé en Pays Bigourdan du coté de Lourdes pour trois journées de pêche. Nous avions pour l’occasion pris un pied à Peyrouse, au camping « A l’ombre des Tilleuls » situé à proximité immédiate du gave de Pau, face à la forêt de Lourdes. Un camping fort sympathique et bien sûr fréquenté par des pêcheurs.
Arrivé sur place le jeudi soir vers les 17h00, et après nous être installés, il nous restait deux bonnes heures pour faire le coup du soir du coté de Saint-Pé-de-Bigorre, sur un secteur où nous n’étions pas revenu depuis une dizaine d’années. Là nous trouverons un gave magnifique à l’étiage. Dès les premiers coups de ligne nous ne tarderons pas à accrocher du poisson mais quel poisson : des tacons, des tacons en pagaille, frénétiques et boulimiques, rendant les chances de leurrer une belle assez faibles. Quelques unes se laisseront toutefois tenté par nos appâts entre quelques tacons, mais pas bien grosse il est vrai, entre 23 et 28 cm, rien en tout cas de ce qu’on est en droit d’attendre d’une rivière comme le gave de Pau. Peu importe, nous passerons un bon moment avant d’entamer la soirée.
Après une nuit assez courte, nous retournons le lendemain sur le gave mais sur un secteur au profil différent que nous avait fait découvrir Yoann lors d’une sortie précédente. Le début sera prometteur avec une belle pour Fouytoc dès les premières dérives. Mais malheureusement nous déchanterons assez vite et avec à part d’inévitables tacons en série, nous ne toucherons que quelques petites non maillées pour la plupart, la rivière étant quasiment fermée vers les 10h00. L’après-midi, changement à nouveau de secteur où nous ne toucherons que de très rares truites mais, une nouveauté, pas de tacon. Quelle chance ! Après de long moment à peigner tous les spots possibles nous finirons, vers les 16h00, par accrocher quelques belles dont une de 34 pour Fouytoc et 37 pour moi. Enfin quelques émotions !

Le trio originel de La Team Fous de Toc réuni pour cette fermeture
Piscare en action
De magnifiques spots
Petite fatigue de fin de journée

Vers les 19h00, le temps se gâte et la pluie commence. Çà n’arrêtera quasiment pas de la nuit et le lendemain la surprise fut grande avec une rivière devenu impraticable couleur chocolat au lait. Pas moins de 110 mm relevés à Gavarnie et sur les crêtes frontières de la Bigorre ! Finis le gave et l’espoir de tenir enfin un de ses trésors, une 40 +, 50 +, voir au delà.

Le gave vendredi matin à Saint-Pé-de-Bigorre
Pic sur Lourdes le 19/09 à 3h00

Pris de court, nous ne savons que faire et décidons d’aller sur des lieux plus cléments. Nous nous retrouverons sur l’Ouzom, un affluent en rive gauche du gave en amont de Nay. Là, le changement est brutal avec un niveau très très bas, quasi impéchable en dérive aux appâts naturel. Nous ne nous y attarderons pas !
Vers 13h00, nous retrouvons J-P et sa bande au complet avec Gilles, Jean-Marc, Hubert et Beranrd, qui logeaient non loin de chez nous, pour une grillade au camping. Eux aussi n’ont pas vraiment fait pêche que ce soit sur le gave de Pau ou celui d’Ossau, hormis Jean-Marc qui s’en sortira plutôt honorablement. Les retrouvailles allant bon train, le repas s’éternisera un peu et nous décollerons tous ensemble vers les 15h00 pour aller sur le gave de Cauteret. Ce dernier était assez fort mais clair jusqu’à sa confluence avec le gave de Gavarnie à Villelongue. Nous pêcherons une paire d’heure sous la canne, sans réelle conviction.

L’Ouzom
Un spécimen de l’Ouzom
Retrouvailles !
Fouytoc sur le gave de Cauteret

Dimanche matin, dernière journée de cette fermeture 2020, nous retrouvons Tac pour une petite session sur l’Adour avant de rentrer. Celui-ci était à bon niveau, et surprise, je prendrais pour ma part quelques beaux sujets pour le secteur.

Tac sur l’Adour

Un séjour des plus agréables, sans prise de tête, avec de vrais moments de partages et de franches rigolades. On pourra toujours regretter un manque de poisson mais la nature nous réserve souvent des surprises, bonnes ou mauvaises, et il faut faire avec ! Une pensée pour Yoann, Fred, Paul… qui n’ont pu nous rejoindre samedi sur le gave, et pour cause !
Rendez-vous en mars 2021







4 thoughts on “Fermeture en Bigorre au pays des gaves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *