Quand tu penses que ça va le faire !

Quand tu penses que ça va le faire !

Une eau quasi parfaite la veille, des prévisions climatiques idéales : ça devrait le faire ! Et bien non ça n’a pas vraiment été le cas. Arrivés sur place, nous découvrons en effet des eaux hautes et teintées. Difficile d’en connaître la cause, orages en montagne ou ouverture de vannes ? Quoiqu’il en soit, avec 15 cm en plus, la pêche du secteur choisi est compromise, je le sais. Je connais bien les lieux, qui recèle de vrais beautés, mais qui n’est vraiment praticable qu’à partir d’un certain niveau d’eau.
Quitte à être sur place, nous tenterons quand même quelques coups de ligne, un peu dans le vide vu les conditions. Ce sera dur, très dur avec seulement quelques décrochés. Fin de matinée, nous nous rattraperons sur une partie captée, enfin rattrapé est ici un bien grand mot, car pour ma part ce ne sera que deux « petites » de 26 et 29 cm, une autour de 27 pour Piscare et rien pour Fouytoc et Nicolas qui s’acharneront en vain à la nymphe au toc.
Les grillades de midi effacerons, ou presque, cet échec et se déroulera dans une bonne humeur général.

L’après-midi étant bien avancée, nous décidons de rester dans le coin et tenter un autre secteur. Ce sera le calme plat jusqu’à 16h00, aucune touche, aucune activité ! Puis j’enchainerais plusieurs touches, assez discrètes il est vrais, qui se solderont par un beau décroché et deux poissons de 28 et 32 cm. Pas de quoi pavoiser mais c’est mieux que rien. Fouytoc, toujours à la nymphe, finira également par accrocher trois poissons coup sur coup sur un même poste dans le même créneau horaire.
Malheureusement, nous n’aurons pas le loisir de profiter pleinement de cette activité soudaine, car des obligations de Piscare nous ne permettrons pas de prolonger cette journée.

Une journée pauvre en poisson mais quand même très sympathique avec un peu de déception pour Nicolas qui était de la partie et pour qui j’espérais quelques belles prises. Mais il n’a pas dit son dernier mot !

Grillades de porc fermier de la Montagne Noire pour midi
Piscare est heureux !
Nicolas, un peu dépité
Barbeau, quand tu nous tient !
Un petit cabot, pas bon signe …
Fouytoc qui sauvera le capot en fin de journée

One thought on “Quand tu penses que ça va le faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *