Deuxième guidage pour J.P

Deuxième guidage pour J.P

Pour mon second guidage qui m’a été offert pour mes 50 ans, j’ai eu le privilège de passer une superbe journée avec Laurent Jauffret.
Un vrai bonheur et une chance d’avoir un grand maître de la pêche pour m’accompagner dans cet apprentissage du toc à la nymphe.

Arrivé Dimanche en fin d’après midi à L’Isle-sur-la-Sorgue, je découvre l’hôtel et cette fameuse rivière si réputée pour ses truites bien typées et ses ombres. Le soir, j’accompagne deux pêcheurs qui excercent directement dans les canaux de la ville. Les poissons sont dehors et actifs et nous verrons un bel ombre de 40 cm et deux truites de 45 cm environ !

Le lendemain, rendez-vous à 8H30 au pied de la Sorgue avec Lolo. Nous commencerons la journée sur un bras. Très vite je m’aperçois que la technique « Jauffret » n’est pas si facile. Malgré les conseils et des touches, les ferrages seront difficiles et trop souvent en retard : beaucoup d’éléments à apprendre et à maitriser très vite.
Nous sommes allés ensuite sur la Sorgue, et là, tout s’accélère : vitesse du courant, plus de vent, contrôle et maitrise de la dérive, etc.. Et je vais avoir des touches mais ça va très très vite, trop vite, et une nouvelle fois il m’est difficile de ferrer au bon moment. Malgré cela, j’ai vite adoré cette technique qui demande évidement de la pratique et de la concentration, surtout quand il faut jouer avec le vent, fichu mistral ! Le vent est mon pire ennemi à la pêche !
Malgré le peu d’activité des poissons, j’ai été surpris par le nombre de touches dans des coups que je n’ai pas l’habitude de pêcher au toc sur les rivières pyrénéennes. Beaucoup de ferrages dans le vide, beaucoup trop ! Quelques poissons au final dont un joli ombre. J’ai encore du travail pour maîtriser la dérive !

Lolo maitrise cette pêche à merveille. Il m’a démontré plusieurs fois que sa pêche fonctionne : « une bonne dérive = une touche et un poisson ».
J’ai eu le privilège de pouvoir tester le prototype de sa nouvelle canne. Très bien équilibrée et avec une très bonne action, je l’ai prise en main très rapidement. Une superbe canne, que du bonheur !
Laurent fait progresser notre pêche et le matériel qui va avec : c’est très important d’avoir des gars comme lui.

La journée est vite passée malgré, je l’avoue, un coup de mou dans l’après-midi, mais Lolo a su me remotiver et me faire prendre quelques poissons !
Un grand merci à lui pour sa pédagogie et sa patience : c’est bavard un toulousain et surtout c’est dur de lui faire perdre ses automatismes de pêche au toc pyrénéen, en plus il n’écoute rien !
J’ai rencontré un gars vraiment très sympathique, direct et sans fioriture, pleinement dans le partage et pas avares de très bons conseils.

Je me suis également équipé du matériel nécessaire au magasin de pêche le Sorguett à l’Isle-sur-la Sorgue, et notamment ces fameuses bouboules ! Maintenant, il faut que je pratique plus afin d’arriver à maitriser cette technique de pêche au toc à la nymphe sur les rivières pyrénéennes.
Merci à Stéphane qui est venu pêcher avec nous l’après-midi et qui maitrise bien aussi cette technique.
Bien entendu, merci aussi aux copains des Fous de Toc qui m’ont offert ce stage pour mes 50 printemps.
Il me tarde de recroiser Laurent Jauffret, peut-être à l’occasion d’une rencontre avec les tocqués de la nymphe et les Fous de Toc. Je pense qu’on passerait une superbe et mémorable journée.
Lolo, j’espère une photo de toi avec la casquette des Fous de Toc.
Pour les Fous de Toc, ce serait avec grand plaisir de vous faire une démo et tester la pêche à la bouboule.

Fontaine-de-Vaucluse : source de la Sorgue. C’est la plus importante exsurgence de France métropolitaine avec un unique point de sortie d’un bassin souterrain de 1 100 km2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *