Persévérance et obstination…

Persévérance et obstination…

Après notre sortie de samedi dernier, ce fut au tour de Michel et Patrice d’affronter des conditions difficiles dans le Couserans. Les eaux avaient certes baissées ce dimanche mais elle restaient « sales ». Le choix fut donc aussi cornélien mais c’était sans compter sur l’obstination et la persévérance de Michel et Patrice, pêcheurs insatiables et réactifs qui finirons par trouver la bonne option, quelque part sur Garonne. Après peut-être plus de kilomètres au compteur que de dérives, ils termineront cette sortie en beauté avec en fin d’après midi plusieurs poissons tous aussi magnifiques les uns que les autres et accompagnés de décroches de gros spécimens. Ils auront en prime la chance de faire une belle rencontre !

Quelques photos prises par Michel de ses belles garonnaises : la Native a encore frappé !

2 réactions au sujet de « Persévérance et obstination… »

    1. En voilà une bonne question. Il est vrai qu’il est souvent difficile de savoir avec exactitude si on est en présence d’une truite sauvage (native) ou bien d’une surdensitaire ou issue d’un alevinage. Pour cela il faudrait connaitre la (ou les) souche(s) de la rivière et réaliser des prélèvements pour recherche d’ADN. Le phénotype (couleur de la robe, points…) ne suffit pas car il peut varier en fonction du milieu, de leur nourriture, de leur taille et âge. En fait seules les truites déversées « récemment » sont souvent identifiables car il est fréquent qu’elles montrent des nageoires atrophiées ou abimées et plus petites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *