Une prise record d’un mètre pour Sylvain

Une prise record d’un mètre pour Sylvain

Ce matin là je décide de me consacrer à un gros poisson que je connaissais tandis que Yoann, Fred, Théo et Jean-Pierre iront sur des coups plus en aval sur le Gave. Pendant près de deux heures, je peignerais méthodiquement une belle plage où je ne sortirais que sept « blanches » surdensitaires. Pas de quoi pavoiser ! Pendant ce temps, Yoann accroche de son coté un joli poisson de 63 cm et me nargue en m’envoyant la photo de sa prise. Je décide alors de prendre la voiture et de descendre 3 km plus en aval en repêchant « normalement ».
Changement de tactique, je prends une canne moins puissante et passe en 15/100ème. Mes collègues ne sont qu’à 1,5 km au dessus de l’endroit où je me suis garé. Je remonte la rivière sur 1 km pour rester sous eux et décide de faire une magnifique entrée d’eau. Bien m’a en pris, au premier passage, c’est la touche et un poisson attelé ! Le départ est fulgurant, avec une traversée de toute la rivière sans interruption. Je me dis alors qu’il s’agit d’un beau, très beau poisson. Je veux le voir et décide de le faire monter et là stupeur quand je vois la « barque » qui apparaît. Immédiatement, j’attrape, tant bien que mal, mon téléphone pour avertir Yoann. Un moment très stressant avec le palpitant qui s’affole, entre, d’un coté, le poisson qui ne cesse de dérouler du fil et prend le large et de l’autre le fait d’appeler Yoann, le tout planté au milieu de la rivière avec un poisson que j’estime alors dans les 70/80 cm. Mais je m’en sors sans chuter, ni tomber mon téléphone dans l’eau et surtout sans perdre le poisson. Le temps entre mon appel et l’arrivée de mes collègues me semble alors une éternité ! Pendant environ 25 mn, le combat sera rude et sans relâche. Bien décidé à ne pas se rendre, le poisson ira se faufiler par deux fois sous des herbiers et une fois sous un gros rocher où j’ai bien cru le perdre. Mais les « dieux de la pêche » étaient avec moi ce jour là et je ne le perdrais pas…
La lutte se terminera avec un final en apothéose et il me fallait bien pour cela un coup de maître de Yoann. Le poisson est énorme, on l’avait compris, même si Yoann me parlait ironiquement d’un petit 60 cm. Arriver à sa hauteur, je décide alors de tenter le tout pour le tout je le fais monter à la surface. Dans un mouvement plein de maîtrise, ou pas, Yoann arrive alors à mettre la tête du poisson dans son épuisette mais il ne rentre pas entièrement dans la filoche. Il le plaque alors contre lui comme du temps de ses glorieuses années sur les pelouses du Top 14 et parvient ainsi à le maintenir et à rejoindre la berge. C’est à ce moment là que je réalise que je viens de sortir une AEC exceptionnelle, un véritable monstre d’eau douce de 1 m tout rond qui accusera tout de même 11,6 kg* sur la balance.
Un grand merci à tous mes compagnons de pêche et en particulier à Théo qui a porté ce poisson sur plus d’un kilomètre, jusqu’à la voiture.
Un coup de ligne et des émotions qui resteront à jamais gravés dans ma vie de pêcheur !

Sylvain Nazaroff

*Quelques prises records de truite AEC en rivière en France : , 85 cm pour 9,4 kg (juillet 2010, 65), 96 cm pour 12,650 kg (mars 2017, Argelès-Gazost, 65). La truite de Sylvain est la plus grande jamais pêchée sur le Gave de Pau.

Yoann et une « petite » de 63 cm
L’auteur : Sylvain Nazaroff
La bête : 1 m, 10,3 kg
L’équipe de choc !
Jean-Pierre et une belle panthère du Gave
Une autre belle du Gave

One thought on “Une prise record d’un mètre pour Sylvain

  1. Les mots me manquent ; ça laisse rêveur ! Bravo à cette équipe de braves qui s’est essayée sur ce gave avec des résultats remarquables. Respect !

    Sylvain et les autres.. je serai intéressé de connaître l’âge de ces bestioles ! Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *