Articles

Affichage des articles du 2018

Vu dans la presse : semaine du 8 au 14 octobre

Image
L'info de la semaine :  

Petite hydroélectricité, bonjour la fraude !
Tout système dépourvu de dispositif de contrôle et de régulation, irrémédiablement, devient fou*. C'est le cas de l'appel d'offres pour la petite hydroélectricité, dispositif tellement opaque que la fraude s'y installe confortablement...
10/08/2018 - blogs.mediapart.fr 

GESTION

2,27 milliards d’euros pour l’eau dans le bassin Loire-Bretagne
Les 190 membres du comité de bassin Loire-Bretagne, sous la présidence de Thierry Burlot, ont adopté le 4 octobre leur 11e programme d’intervention, pour la période 2019-2024. Il prévoit un montant total de dépenses de 2,27 milliards d’euros en six ans, soit 42,5 millions supplémentaires par an.
13/10/2018 - www.lanouvellerepublique.fr

Lagnieu : pomper l’eau du Rhône pour sauver la rivière d’Ain C’est le projet de gestion de l’eau le plus important qui ait été mené en Rhône-Alpes ces dix dernières années. Le nouveau captage d’irrigation a été inauguré ce vendredi m…

Retour sur une semaine agitée !

Image
Après une ouverture en demi teinte avec les FdT, nous avions choisi de nous retrouver sur un grand Gave, le Saison. Le Saison ou Gave de Mauléon (Uhaitz Handia en Souletin) naît de la confluence des gaves de Larrau et de Sainte-Engrâce et traverse la Soule, du nord au sud sur une cinquantaine de kilomètres, jusqu'au Gave d'Oloron qu'il rejoint en aval de Sauveterre, drainant ainsi plus de 350 km d'affluents. A partir de Licq Atherey, le Gave devient un cours d'eau cheminant sur fond alluvionnaire dont les fonds sont essentiellement composés de galets.


Dame nature ne nous avait pas vraiment gâté en cette veille d'ouverture, des pluies abondantes ainsi qu'un fort vent du Sud ne nous ont pas permis de pêcher dans de bonnes conditions. Après concertation, nous nous sommes repliés sur Larrau mais les niveaux montaient quasiment à vue d’œil. Finalement, nous nous sommes rabattus sur un autre secteur, une autre rivière : le Lourdios. On connaît la suite ! (voir &…

Petite hydroélectricité : "fraus omnia corrumpit"

Image
Dans un article publié le 10 septembre 2018 sur le site actu.environnement et dans Environnement & Technique (n°384, octobre 2018) intitulé "Pour un moratoire sur les microcentrales hydroélectriques"deux membres associatifs, Gérard Merle (Insa) et Martin Arnould (Le Chant des rivières) dénoncent le système existant d'appel d'offres pour la petite hydroélectricité (>500 kW)s), système qui s'avère selon eux dépourvu de dispositif de contrôle et de régulation.


Pour la petite histoire, un premier appel d'offres pour le développement de la petite hydroélectricité avait été lancé en avril 2016 par la ministre de l'environnement de l'époque de Ségolène Royal, appel que nous avions vivement condamné suite à l'affaire de la vidange du barrage du Rioumajou, alors même que notre pays montrait déjà un retard préoccupant par rapport aux objectifs fixés par la directive cadre européenne sur l’eau (Grenelle de l'environnement).
A l'époque, selo…

Ces associations qui s'engagent dans la protection des milieux aquatiques : SOS Loire Vivante - ERN France

Image
L'association SOS Loire Vivante est née il y a 30 ans pour s'opposer au projet de barrage de Serre de la Farre dans la haute vallée de la Loire près de Chadron, projet qui a été abandonné. Elle compte aujourd'hui environ 3000 membres et 150 associations adhérentes, partenaires ou membres du réseau Loire Vivante ainsi que 10 000 sympathisants enregistrés.

L'association a reçu l'agrément national du Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement en 1998. Elle est membre fondateur et coordinatrice du Réseau Loire Vivante sur l'ensemble de bassin de la Loire. Elle héberge le siège français de ERN (European Rivers Network) et elle est membre de EEB (European Environmental Bureau) et co- fondateur du Fonds pour la conservation des rivières sauvages. Son nom officiel est SOS Loire Vivante - ERN France.
L'association bénéficie d'autres coopérations, notamment avec la DUH (Deutsche Umwelt Hilfe)…

Vu dans la presse : semaine du 1er au 7 octobre

Image
L'info de la semaine :  

Les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts
La planète a perdu un tiers de ses zones humides entre 1970 et 2015. Et ce déclin s’accélère depuis le début du siècle à cause de l’urbanisation, de l’agriculture et du changement climatique, alerte la Convention internationale Ramsar dans un rapport publié ce 27 septembre.
01/10/2018 - www.euractiv.fr


GESTION

DEMAiN. Les cours d’eau passés à la loupe Le nouveau projet scientifique DEMAiN vient de démarrer. Inscrit dans un plan de lutte contre les algues vertes, ce programme d’une durée effective d’un an va analyser les cours d’eau d’une manière plus précises et plus efficaces. 07/10/2018 - www.letelegramme.fr Des cours d’eau ont disparu des cartes et sont ainsi livrés aux pesticides France Nature Environnement (FNE) a lancé fin septembre une pétition pour demander une meilleure protection des cours d’eau vis-à-vis des pesticides. Il est interdit d’épandre des pesticides dans certaines z…