Impacts des petits barrages sur la température des cours d’eau

Impacts des petits barrages sur la température des cours d’eau

A l’heure ou les rentiers de la turbine ont plus que jamais le vent en poupe sous couvert de répondre à la transition écologique (moins de 1 % de la production nationale d’électricité) et prétextant dorénavant que les retenues sont une aubaine contre les effets des sécheresses devenues récurrentes, car elles permettraient de stocker des volumes d’eau qui éviteraient l’assec des rivières (sic !), un article de Christian Lévêque, hydrobiologiste (Directeur de recherches émérite de l’IRD, ex-directeur du Programme Environnement, Vie et Sociétés du CNRS, et Président honoraire de l’Académie d’Agriculture de France) publié récemment sur le site European Scientist vient tout simplement et purement remettre en cause la biodiversité, et par la même la continuité écologique, donnant évidement du pain bénit aux défenseurs du patrimoine hydraulique français.
Je vous conseille de lire sur ce sujet le « coup de gaule » de Philippe Boisson intitulé « La boîte de pandore » publié le 16/09/2020 dans Pêche Sportive et aussi l’article de Yann Abdallah daté du 18/09/2020 sur le site de Truite&Cie : « Continuité écologique, biodiversité et patrimoine hydraulique« .

Et pourtant, une étude scientifique de plus, portant sur l’effet des petites retenues sur la température des rivières, réalisée sur 30 sites dans le Massachusetts (États-Unis), vient d’être publiée dans la revue Ecological Indicators. Les résultats sont éloquents…

En voici le résumé :
« Les petits barrages de surface sont des éléments omniprésents du paysage qui ralentissent généralement le débit de l’eau et réduisent la couverture du couvert végétal dans les tronçons mis en eau, ce qui peut augmenter la température des cours d’eau. Cependant, les effets signalés des petits barrages sur la température de l’eau sont variables, probablement en raison des différences dans les caractéristiques du paysage et des barrages. Pour quantifier la gamme des effets thermiques des petits barrages, nous avons déployé des enregistreurs de température en continu pendant un à quatre ans sur 30 sites de barrages dans toute une série de milieux environnementaux dans le Massachusetts (États-Unis). La plupart des barrages (67 %) ont réchauffé les eaux en aval, les températures moyennes en août étant supérieures de 0,20 à 5,25°C à celles en amont. Les températures en aval se sont refroidies avec l’augmentation de la distance par rapport au barrage dans 68 % des sites, de sorte que les températures les plus chaudes ont été observées le plus près du barrage. Là où l’on a observé à la fois un effet de réchauffement et un refroidissement significatifs en aval (7 sites), les températures élevées ont persisté sur une moyenne de 1,31 km en aval du barrage. Les barrages dont les retenues ont provoqué le plus grand élargissement relatif du chenal du cours d’eau et ceux situés sur des cours d’eau froids ont connu le plus grand réchauffement, tandis que les cours d’eau dont les barrages sont courts et situés dans des bassins versants forestiers se sont refroidis le plus rapidement en aval du barrage. Le débit a eu un effet homogénéisateur sur la température de l’eau dans plus de la moitié des sites, de sorte que les impacts thermiques de l’été ont été plus prononcés (par exemple, plus de réchauffement, des taux de refroidissement plus rapides) pendant les périodes de faible débit. Le réchauffement en aval peut réduire l’habitat des poissons et des invertébrés d’eau froide, en particulier lorsque les barrages déplacent l’habitat d’eau froide ou d’eau froide vers l’eau chaude. Ces résultats suggèrent que la suppression des barrages pourrait atténuer les températures élevées des cours d’eau et accroître la résilience des écosystèmes face au changement climatique grâce à la restauration des habitats d’eau froide essentiels. » (Traduit avec www.DeepL.com/Translator)

L’article complet (en anglais) est disponible ici :
Peter A.Z et al. 2020 : Impacts of small dams on stream temperature, Ecological Indicators, Volume 120, January 2021, 106878

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *