Début juillet sur les Couzes : un étiage sévère

Début juillet sur les Couzes : un étiage sévère

Comme chaque année depuis 25 ans, direction l’Auvergne et ses couzes. D’habitude je leur rend visite plutôt en août avec des eaux souvent basses mais praticables. Mais en ce début de juillet, l’étiage est particulièrement sévère, du jamais vu pour moi, et laisse planer un doute quand à l’état de ces rivières pour les jours suivants. Mais tout va bien, rassurons nous, cela n’arrête en rien les prélèvements avec des arrosages intensifs de cultures comme ce p…. de maïs !
Question pêche, évidement ce n’est pas la panacée. Avec une eau autour de 17°C, les truites restent calées au frais, du moins là où elles peuvent, dans les rares trous d’eau. Mais pour combien de temps si la température augmente ? Il est plus que probable que si la pluie ne se manifeste pas dans les jours à venir, la mortalité se fera sentir chez les plus jeunes…mais le maïs continuera de pousser !

Des niveaux très bas pour la saison

Quelques trous d’eau subsistent encore
Non ce n’est pas de la brume, c’est l’arrosage d’une parcelle de maïs en rive gauche…

De rares poissons…et pas bien gros !

Les grosses se font rares sur les Couzes

Une réaction au sujet de « Début juillet sur les Couzes : un étiage sévère »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *