Un examen pour un permis de pêche : pourquoi pas mais …

Un examen pour un permis de pêche : pourquoi pas mais …

Peu de pays ont instauré un examen pour l’obtention d’un permis de pêche. Ce passage obligatoire existe toutefois en Allemagne depuis 1984 où il est précédé de 30 heures de cours théoriques. L’examen, dans le texte le  » Fischereiprüfung « , est une épreuve écrite sous la forme d’un QCM d’une soixantaine de questions portant sur cinq domaines de connaissances, allant de l’ichtyologie à la législation en vigueur en passant par la protection et l’entretien des milieux aquatiques.
En Suisse, depuis le 1er janvier 2009, toutes les personnes désirant pêcher en acquérant un permis d’une durée supérieure à 30 jours, doivent également obtenir au préalable une Attestation de compétence pour la pêche (SaNa). Les pêcheurs doivent aussi suivre un cours de connaissance sur les poissons, leur habitat ainsi que sur les techniques de pêche. Vous pouvez même passer l’examen par voie électronique.

En France rien de tout cela, nul besoin d’avoir la moindre connaissance pour pêcher, seule une carte – et non un permis – attestant que le pêcheur à régler ses cotisations est nécessaire. Et pourtant, pêcher n’est toutefois pas un acte anodin et devrait nécessiter un minimum de connaissances notamment en matière d’environnement.

Mais pourrait-on vraiment mette en place en France un permis à l’image de celui qui existe par exemple pour la chasse, qui, pour rappel, a été créé en 1975 principalement en réponse à l’époque à la pression des associations de protection de l’environnement. Au premier abord, on serait tenté de dire oui. Il est indéniable que l’examen nécessaire pour obtenir un permis de chasse apporte des connaissances sur la chasse en générale, la faune sauvage et la gestion sans parler des aspects sécuritaires.
Mais contrairement à la chasse, la pêche est encore un loisir populaire et son accessibilité en est la preuve directe. Dès lors la mise en place d’un permis à examen n’aurait-il pas des conséquences sur la baisse de la fréquentation de nos cours d’eau, ce qui par ailleurs ne manquerait pas de plaire à un certain « courant élitiste ».
Mais alors comment informer d’avantage les pécheurs, les rendre plus responsables de l’environnement dans lequel il évolue, les incités à s’engager dans leurs AAPPMA, etc…Une formation « non diplômante » mais obligatoire ne serait-elle pas une solution et ceci en commençant par former les gestionnaires d’Aappma. Si le choix d’avoir ou non une formation pour pêcher est discutable pour le sociétaire lambda, il l’est en effet beaucoup moins pour les gestionnaires qui ne relèvent jusqu’à présent d’aucune obligation en la matière !

Un petit Quizz pour tester vos connaissances. La plupart des questions sont extraites de l’examen allemand, le « Fischereiprüfung  » .

2 réactions au sujet de « Un examen pour un permis de pêche : pourquoi pas mais … »

  1. C est extrait de quel.texte de loi a suivre car on.vas apprendre au ancien a péché moi je trouve que l on doit éduquer les jeunes générations

    1. Ce n’est pas un texte de loi, c’est juste une réflexion d’après ce qui existe dans d’autres pays comme en Allemagne. Le but est surtout de se demander comment pourrais t’on améliorer les connaissance des pêcheurs afin d’améliorer la pêche et les milieux aquatiques tout en conservant le coté démocratique et populaire de la pêche de loisir en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *