Retour sur une semaine agitée !

Après une ouverture en demi teinte avec les FdT, nous avions choisi de nous retrouver sur un grand Gave, le Saison. Le Saison ou Gave de Mauléon (Uhaitz Handia en Souletin) naît de la confluence des gaves de Larrau et de Sainte-Engrâce et traverse la Soule, du nord au sud sur une cinquantaine de kilomètres, jusqu'au Gave d'Oloron qu'il rejoint en aval de Sauveterre, drainant ainsi plus de 350 km d'affluents. A partir de Licq Atherey, le Gave devient un cours d'eau cheminant sur fond alluvionnaire dont les fonds sont essentiellement composés de galets.

Le Saison en aval de Mauléon-Licharre

Dame nature ne nous avait pas vraiment gâté en cette veille d'ouverture, des pluies abondantes ainsi qu'un fort vent du Sud ne nous ont pas permis de pêcher dans de bonnes conditions. Après concertation, nous nous sommes repliés sur Larrau mais les niveaux montaient quasiment à vue d’œil. Finalement, nous nous sommes rabattus sur un autre secteur, une autre rivière : le Lourdios. On connaît la suite ! (voir "Ouverture 2018 : un week-end de partage et de découvertes...").

La météo fut plus clémente en début de semaine. Un retour à la normale était prévu pour mercredi avec des niveaux acceptables. Je décidais donc de retenter ma chance sur le Saison. J'avais hâte de le pêcher, plus particulièrement un secteur que j'avais prospecté quelques jours avant l'ouverture.
En route pour le Pays Basque, au dessus de Mauléon Licharre, haut lieu de la pelote Basque et de la pêche à la truite !
Il fait beau avec un vent quasi nul. J'aperçois le gave en contre bas, les niveaux sont bons et ... pas l'ombre d'un pêcheur en vu. Les premières dérives ne donneront rien. Je suis peut-être un peu trop matinal à leur goût. Mais les premiers rayons de soleil viendront mettre en activité dame Fario. Quelques petits réglages et les premiers frémissements se font ressentir. J'ai choisi de pêcher avec ma Daiwa Silver Creek ML en 3m93. Le ver de berge est un appât de choix en ce début de saison.
Les plages s'enchaînent les unes après les autres avec quelques belles de 35+ et leur robes caractéristiques des gaves des Pyrénées Atlantiques. Cette matinée me regonfle à bloc, ce gave et son cadre magnifique au pied des montagnes de la Haute Soule me laisse rêveur !

Je profite pleinement de ce moment de quiétude où s'enchaîne les belles prises, le secteur choisi est très polyvalent avec ses différents spots à prospecter : de belles plages pour de longues dérives ou bien des courants plus ou moins soutenus avec des amortis qui cachent quelques belles pépites.
La piquée durera plus d'une heure, une fenêtre de sortie ou il faut mettre toutes les chances de son côté pour séduire ces demoiselles. Le clocher de l'église du village voisin se fait entendre et ses 12 coups retentissent ! Je dois écourter cette matinée de pêche pour des raisons professionnelles. Pas moins de 10 poissons auront été touchés, de 21 à 35 +, de quoi me ravir !
Chaque sortie nous réserve de belles rencontres...

IKUS ARTE !

Laurent Missana

Quelques belles du Saison prises lors de cette matinée






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...