Une belle sortie, de beaux poissons...

Début août est souvent synonyme d’étiage mais pas cette année, du moins dans les Pyrénées. Bien au contraire, les niveaux sont encore hauts sur les grandes rivières avec des eaux qui se réchauffent peu à peu. Dame truite commence à s'activer sérieusement et nous avons pu juger de son appétit lors d'une sortie avec Michel qui m'a fait découvrir de nouveaux spots avec de fabuleux poissons.
Arrivés sur place à l'aube, nous commencerons par peigner une grande plage aux profonds bien marqués, de quoi recéler quelques belles " mémères ". Mais notre enthousiasme se soldera vite par une déception : pas ou peu de poissons en vue. Il faut dire que le coin, propice à la baignade, avait sûrement été un peu " dérangé" la veille : la preuve, une accumulation de bouteilles et de canettes de bière sur la berge, traces évidentes de passages de G... C..., désolé y'a pas d'autres mots !
Nous continuons donc à prospecter le secteur et arrivons sur des courants assez soutenus. Calme plat sur les bordures mais en revanche en plein "jus" c'est la surprise  : elles sont là et bien actives.
Michel touchera ainsi plusieurs poissons à la suite dans un bras bien oxygéné, dont quelques belles autour de 30. Pour ma part ce sera une succession d'AEC plus en aval sur une plage moutonnée, pas vraiment ce que je recherchais mais de beaux poissons aux nageoires parfaites. C'est alors que les choses sérieuses vont commencer avec en plein courant une première casse après une remontée sur plusieurs mètres, puis une seconde tout aussi rapide. Michel me rejoint sur le spot et très vite c'est une belle de 40+ qu'il mettra au sec.
Habitué à ne pêcher qu'en 12/100ème, je ne comprends pas tout de suite la raison de ces casses successives. J'utilise pourtant du Milo en bdl, un très bon monofilament, mais il s'avérera que mon fil, probablement issu d'une bobine trop vieille, ne résistait plus à la traction, ce qui se vérifia avec un simple test manuel.
La matinée bien avancée, nous décidons de changer de secteur après une courte pause déjeuner. La rivière est puissante et les courants rapides sont omniprésents. Les plombées " lourdes " s'imposent afin d'effectuer des dérives à peu près correctes. Les touches sont rapides, souvent en fin de coulée et les ratés se succèdent. Mais notre ténacité finira par payer et je pourrais enfin ramener une de ces belles locales à la robe cuivrée, une 40+ piquée en plein bouillon qui ira directement se "caver" sous une grosse dalle. Un galet lancé juste en amont par Michel qui m'avait rejoint la délogera du premier coup et me permettra de la mettre au sec après un joli combat.
Quelques beaux poissons viendront compléter cette prise, dont une d'au moins 35 par Michel et des AEC très combatives qui traînaient par là depuis un bon moment. Au final, pas moins d'une vingtaine de poissons bien maillés pour cette journée.
Une bien belle journée, de beaux poissons.
Merci Michel pour ce pur moment de bonheur et d'échange.

Michel : un pêcheur de grandes rivières 











Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...

Vu dans la presse : semaine du 3 au 9 septembre