Une sortie avec Alphonse Arias : retour sur "La Rivière" de sa jeunesse...

Moins touchées que d'autres régions, les rivières du Couserans continuent leur décrue et retrouvent peu à peu leur niveau. Certes les eaux sont encore fortes, froides et mâchées mais ça s'améliore pour de bon, du moins je l'espère car  la rencontre annuelle des "Fous de Toc" est pour bientôt.
Notre sortie programmée avec Alphonse, Benoît et Laurent était donc assez aléatoire vu les conditions de pêche attendues. Mais, plutôt que de choisir une option "sans risque", nous avons opté pour le Salat, ce qui nous permettrait d'avoir un aperçu de ce qui pouvait nous attendre, en quelque sorte un état des lieux...
Nous nous sommes donc donné rendez-vous chez l’immanquable "Maison Ducos" à Mane pour débuter cette journée avant de prendre le chemin des berges du Salat sur lesquelles personnellement je n'avais pas mis les pieds depuis le mois de mars.
Les eaux étaient effectivement bien redescendues mais le débit restait encore soutenu. Qu'importe, et comme dirait Alphonse, "la pêche c'est ça aussi !". De toute façon, si il y a une chose sur laquelle nous n'avons pas de prises, c'est bien l'état des eaux. Il n'y a plus qu'à s'adapter si l'on veut pêcher.
Alphonse, en pleine forme, était surtout heureux, j'en suis sûr, de retrouver "Sa Rivière", lui qui ne pratique quasiment plus les grands cours d'eau.
Inutile de se le cacher, la matinée fut globalement difficile avec une pêche de bordure et sur quelques rares plages praticables. Notre ami béarnais, Laurent, s'en sortira honorablement avec une bonne dizaine de prises dont une de 32, pour ma part je ne ferais que 7 poissons, pas bien gros entre 18 et 24 cm, Benoît s'en sortira tout juste avec 3/4 poissons de même acabit ...et Alphonse ne prendra que quelques petites non maillées. Un tableau pas des plus prestigieux mais des poissons au rendez-vous tout de même, ce qui était loin d'être gagné au départ.
Vers les 11h30, arrive l'inévitable pause de midi que convoite tant Alphonse. Grillades avec côtelettes d'agneau AOP sélectionnées par Benoît, un petit Jurançon des familles de Laurent, charcuteries maison, fromage du Pays Basque et salade de lentilles préparées par Isabelle...il n'en fallait pas plus pour rendre heureux Alphonse ! Résultat, une pause riche en partage qui a durée longtemps, très longtemps, près de 4 heures et que nous n'avons pas eu le temps de voir passer.
Du plaisir, rien que du plaisir, loin des fous ...mais avec !

Des eaux encore fortes

Benoît, hyper concentré !

Laurent avec une première truite

Pêche de bordure

Alphonse et Laurent en pleine discussion

Quelques prises de la matinée






A l'heure de la pause déjeuner

Agneaux AOP !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ces associations qui s'engagent dans la protection des milieux aquatiques : Salmo Tierra - Salva Tierra

Vu dans la presse : semaine de 12 au 18 novembre

La Charte de l'environnement : connaissez-vous ?

Retour sur une semaine agitée !

Petite hydroélectricité : "fraus omnia corrumpit"