Nouvelle sortie dans le Couserans et rebelote ...

Après les bons résultats du lundi de Pâque, je ne pouvais en rester là. Motivé comme jamais, je repars donc dans le Couserans sur cette rivière que j'affectionne particulièrement et qui cache de véritables surprises.
Arrivé sur place à l'aube, pas de vent, pas de pluie en vue, un niveau légèrement plus haut que la dernière fois, mais qui reste tout à fait raisonnable, et des eaux pas encore trop laiteuses même si la fonte commence à se faire sentir. Bref, tous les ingrédients pour une bonne matinée de pêche qui s'annonçait prolifique ! Ne me demander pourquoi, je ne saurais vraiment l'expliquer. Certes, les conditions y sont pour quelques choses mais cela ne suffit pas. Il y a aussi, et peut-être surtout, dans cette perception, un je ne sais quoi d'empirique.

Un poisson taillé pour les eaux vives. Notez la taille de l'adipeuse !

Et il ne m'a pas fallu bien longtemps pour confirmer ces fameux sentiments. Dès la première dérive en fin de courant, c'est un arrêt brutal, une véritable "châtaigne" comme dirais un de mes collègues. Un peu surpris, je ferre instantanément et c'est un départ fulgurant vers l'aval. Elle est belle et combative mais je ne la laisserais pas prendre ce goulet où elle se dirige. Je n'hésite pas et la ramène de force. J'ai confiance dans ma canne, une Loxus de Delacoste, qui en a vu d'autres, notamment avec les gros "barbus" quand il faut les décollés du fond.
Je la remonte donc le plus vite possible et en moins de 2 mn je la mets "au sec". Une vrai belle truite sauvage à la robe cuivrée avec de sacrées nageoires, des nageoires de sprinter. Un magnifique poisson de 38 cm taillé pour les eaux vives !
Deuxième passage, c'est fois-ci en bordure de berge et nouvel arrêt. C'est bien moins imposant, à peine 23 cm, mais cela ne m'étonne en rien. Vu le débit aujourd'hui, les petites se mettent à l'abri dans les courants plus faibles. J'en prendrais d'ailleurs huit autres entre 15 et 23 cm dans ce même type de postes.
Je recherche de préférence des fins de plages en évitant les pleins courants. Et cela va me réussir avec deux jolies prises de 30 et 31 cm ainsi qu'une de 26 et trois décrochés, tous piqués sur un même poste. Je descends plus en aval sur une autre lisse et là en fin de coulée ce sera La truite de la journée, un beau spécimen de 45 cm. Un poisson racé, en pleine forme qui se défendra comme un diable mais qui ne résistera pas à mon 12/100ème.
11h00 et des feuilles, puis des brindilles et carrément des branches commencent à défiler : c'est une éclusée, la pêche est finie ! Je n'aurais pas le temps d'exploiter complètement cette plage mais ce n'est que partie remise... 




 
45 cm de beauté !


Cueillette de respounchous (Tamier commun) sur le retour

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Retour dans les Pyrénées...

Vu dans la presse : semaine du 30 juillet au 5 août

2ème rencontre des Fous de Toc

Vu dans la presse : semaine du 27 août au 2 septembre