La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....


Patagonia et plusieurs ONG partenaires (EuroNatur, RiverWatch, EcoAlbania,
Centre pour l'environnement (CZZS), Eco-sense, CSBNO, Bankwatch, Front 21/42) lance une campagne européenne contre les barrages.

http://blueheart.patagonia.com/intl/fr/truth

Les barrages hydroélectriques propres et verts ne sont qu'un mythe
Les barrages ont un impact négatif considérable sur les espèces, les habitats naturels et les communautés humaines. Les barrages hydroélectriques contribuent à cette destruction. Est-ce que l'énergie produite, aussi bien dans les Balkans que dans le monde entier, vaut la peine de détruire ces dernières rivières sauvages, étant donné toutes les répercussions sur les populations ainsi que sur la faune et la flore ?
Investissement massif 
Les projets de barrages amènent bien souvent leur lot de problèmes en matière de planification, de dépassement des coûts (pouvant aller jusqu'à 96 %), et de corruption. Alors que des projets éoliens et solaires peuvent être mis en place plus rapidement, avec un dépassement de coûts moyen n'excédant pas 10 %.
Les autres sources d'énergie renouvelable génèrent plus d'emplois
À l'échelle mondiale, le développement d'énergies renouvelables comme l'énergie solaire ou éolienne génère quatre à cinq fois plus d'emplois que l'énergie hydroélectrique à petite échelle.
Des effets dévastateurs pour une piètre production
De nombreux barrages de dérivation, dont 91 % des projets d'hydroélectricité dans les Balkans, produisent peu d'énergie et ont des effets dévastateurs.
Propagande autour de l'hydroélectricité
De nombreuses banques et de nombreux pays prétendent qu'il s'agit d'une énergie propre. Peut-on considérer une source d'énergie responsable de l'extinction de plusieurs espèces, de la dégradation des écosystèmes, contribuant au réchauffement climatique et au déplacement de millions de gens dans le monde comme étant propre, verte et « renouvelable » ?

La bande annonce du film

Une pétition adressée à European Bank for Reconstruction and Development, European Investment Bank et World Bank’s International Finance Corporation est en cours

https://www.change.org/p/tell-international-banks-to-stop-investing-in-the-destruction-of-europe-s-last-wild-rivers
Signez la pétition

Commentaires


  1. Malheureusement en France la privatisation de ces ouvrages pourraient bien s'enclencher...une bonne solution?
    Il pourrait être tentant pour certains spéculateurs de sociétés privées de turbiner en fonction du prix du marché et non plus en fonction de la demande et faire de la rapine légalisée...(?)La maîtrise publique de l'eau est finalement confisquée dans cette affaire,ce qui est légèrement inquiétant.
    Et croyez vous que les fonds privés veulent produire de l'électricité propre?j'en doute fort!
    Affaire à suivre.........

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement la privatisation de ces ouvrages pourraient s'enclencher en France,il pourrait être tentant pour certains spéculateurs de sociétés privées de turbiner en fonction du prix du marché et non plus en fonction de la demande,la maîtrise publique de l'eau est finalement confisquée dans cette affaire,ce qui est légèrement inquiétant.....(quid de la sécurité aussi...?)
    Affaire à suivre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Retour sur une semaine agitée !

Petite hydroélectricité : "fraus omnia corrumpit"

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre

Pêche 65 : le Mag n°2 est disponible...