Articles

Affichage des articles du août, 2017

Première "Rencontre Pyrénéenne" des Fous de toc

Image
Prévue de longue date, notre première rencontre de l'association Fous de toc s'est déroulée sur les berges du Salat le samedi 26 août. 17 membres de l'association étaient présents, certains trop éloignés ou retenus par le travail n'ayant pu nous rejoindre.


La journée a débuté tôt le matin avec un rendez-vous fixé à 7h00 à Bonrepaux. Bien évidement, la pêche au toc était au centre de cette rencontre avec une session le matin et une autre l'après-midi sur des parcours de 500 à 700 m que nous avions fixé à l'avance. Chaque parcours réunissait deux participants, un pêcheur et un accompagnateur désignés par tirage au sort afin de confronter au mieux les techniques des uns et des autres et de promouvoir les échanges au bord de l'eau. Certains ne s’étaient d'ailleurs jamais rencontrés et si beaucoup connaissait le Salat, ce fut en revanche une véritable découverte pour d'autres et parmi eux quelque uns qui ne pratiquaient pas ou peu le toc en grande riviè…

Parce qu'elles le valent bien...

Image
En ces moments difficiles pour nos cours d'eau...un petit rappel.

Pour plus d'infos et contacts FDP, ONEMA, Association lire notre article du 21 février 2017 :
Témoin d'une pollution : que faire ?

Un coup de gueule de Robert Menquet : « La liste de la Honte »

Image
Déjà, il faut bien reconnaître que nous sommes tous dans les actes de notre vie quotidienne des pollueurs, essayons au maximum d’en diminuer l’impact.

- Toutes les pollutions agricoles, citadines, industrielles.
- Méfaits des grands barrages hydro-électriques qui colmatent les zones de frayères par les « transparences » (doux euphémisme pour un lâcher de m…. »).
- Coups de vannes incessants de tous les barrages.
- Non-respect des débits réservés par quasiment tous les propriétaires de microcentrales (la loi fait obligation d’un débit réservé, en fait ils détournent la loi en lâchant le débit en quelques jours et après ils font ce qu’ils veulent; il faudrait un débit réservé biologique permanent).
- Destruction de certaines espèces endémiques comme le DESMAN par les pollutions et surtout les coups de vannes incessants.
- Pompages abusifs des exploitants agricoles de cultures intensives et des industriels. - Tronçonnage de nos rivières avec la prolifération de microcentrales.
- Assèch…

De retour dans l'Ariège...

Image
Après une quinzaine de jours passée en Auvergne, je ne pouvais résister à l'envie de retrouver au plus vite les rivières du Couserans. Mais dans quel état ? Les niveaux de ces derniers jours étaient plus qu'alarmants avec un étiage très prononcé, digne de ceux que l'on observe habituellement en automne.
Heureusement, des orages assez forts dans la nuit du 6 au 7 août ont apporté un peu de répit. Problème, les pluies ayant eu lieu tôt le matin, les niveaux ont brusquement montés à la mi-journée avec des eaux mâchées charriant de nombreux débris végétaux, dont pas mal d'herbiers, rendant la pêche impossible l'après-midi.
Mais la matinée ne fut pas si mauvaise que cela malgré une certaine turpitude des eaux. Je débuterais par deux barbeaux de 30 et 40 cm, des "bébés" en quelques sortes, mais vigoureux.
Après quelques touches discrètes, j’accrocherais enfin une belle en plein bouillon. Au moins 10 mn à la brider, tout en la laissant faire son chemin sur une c…

Concours de pêche de la truite aux appâts naturels à Roquefort-sur-Garonne

Image
Comme les années précédentes, Gilles Fuzeret, moniteur guide de pêche et animateur de l'Entente Intercommunale Boussens Roquefort, organise un concours de pêche de la truite aux appâts naturels, à Roquefort-sur-Garonne. L'AAPPMA du Bas Salat offre, à cette occasion, un lâcher de 50 kg de truites arc-en-ciel.  Les inscriptions seront prises le samedi 9 septembre à partir de 7 heures 30, sur la rive droite du Salat, en aval du pont suspendu et du pont de l'autoroute.
Chaque concurrent doit posséder une carte de pêche valide.
Il sera demandé une participation de :
- 5 €, pour les mineurs de moins de 16 ans
- 7 €, pour les autres participants
La réglementation de la compétition sera présentée avant le début du concours de pêche qui se déroulera de 8 heures 30 à 11 heures 45, sur le parcours no-kill du Salat. Tous les appâts naturels sont autorisés, y compris l'asticot. Ils devront être eschés sur des hameçons simples sans ardillon. Les poissons seront capturés avec une ép…