Pauvre Garonne : une nouvelle vidange du barrage du Plan d'Arem ...

Situé sur la Garonne à la frontière franco-espagnole en amont du village de Fos, le barrage du Plan d'Arem a été construit à la fin des années 60. Haut de 16 m et comprenant une digue en terre de 307 m de long, l'ouvrage dispose d'une retenue de 8 ha d'une capacité de 350 000 m³. Il reçoit les écluses de l'usine hydroélectrique du Pont-du-Roy et alimente les centrales de Fos et d'Arlos.

Le barrage du Plan d'Arem (source : Wikipédia)

Issu d'accords inter frontaliers, son rôle visait aussi à « lisser » le débit de la Garonne côté français en réponse aux variations importantes de flux côté espagnol. Ce barrage "régulateur", mal conçu, accumule les sédiments et ne peut absorber les débits lors de crues exceptionnelles.

L'envasement de la retenue du Plan d'Arem est nettement visible (source :Géoportail)

Un curage était prévu en 2011 mais n'a pas eu lieu faute de solutions pour stocker les boues. Il a fallu attendre la crue du 18 juin 2013 avec près de 63 000 m³ de sédiments supplémentaires déposés, et une part de responsabilité dans l'ampleur des inondations, pour qu'une opération de curage soit programmée en 2014. Les travaux visaient aux creusements de trois chenaux à l'intérieur même de la retenue pour permettre à l'eau de s'écouler correctement vers l'aval du barrage. Les sédiments, environ 50 000 m3 (non toxiques évidement), devaient être retirés par dragages et déposés sur une zone considérée comme non inondable à 200 mètres du barrage.
Mais voilà, tout ne s'est pas passé exactement comme prévu ! Le super projet écolo à 1 million d'euros conçu par EDF a reçu un coup de pouce avec la montée des eaux de la fonte des neiges et la bénédiction de la Préfecture qui a alors autorisé l'ouverture des vannes, libérant ainsi une quantité énorme de sédiments directement dans le lits de la Garonne.


Aujourd'hui, c'est une nouvelle vidange, dite de transparence, qui a eu lieu dès le 11 mai suite à des orages survenus sur le Val d’Aran, avec un abaissement rapide de 4 m du plan d'eau, libérant massivement des sédiments en aval.
"Transparence" mais pas pour tout le monde : quid de la communication, du contrôle des MES, etc. ?
Nous vous invitons à lire l'article du Collectifs Club Mouche 31 sur le sujet : "Nouveau carton rouge à EDF"

Sources :
http://www.barrages-cfbr.eu/Plan-d-Arem.html
http://sortirdeleau.blogspot.fr/search/label/Plan%20d%27Arem
http://www.luchonmag.com/Nettoyage-de-printemps-au-Plan-d-Arem_a6011.html

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre