Mon premier guidage...avec Lionel Armand

Notre trésorier de l'association, Jean-Philippe, pêcheur au toc expérimenté et talentueux nous relate ici son premier guidage. Comme quoi, il n'est jamais trop tard pour apprendre !

Mercredi 24/05 : après avoir déposé ma fille au collège, je prend la direction du gave d’Ossau.
Je fait un arrêt sur le pont d’Arudy, un bon repère pour savoir si les truites sont dehors. Aucune truite en vue, ce n’est pas bon signe ! Dans le canal du moulin longeant le gave, j’aperçois trois truitelles en activité. Je sentais déjà que la pêche allait être difficile... Je commence à pêcher vers 13h00 du côté d’Aste-Béon. Le niveau est un peu haut, l’eau de neige est envoyée par les barrages plus en amont. Le vent s’est levé et il est assez fort pour pouvoir pêcher convenablement au toc sur cette rivière large de 10 à 20 m. Sous un soleil de plomb, la température extérieure est supérieure à 30°C

Le Gave d'Ossau

Je commence par faire une bordure de mon côté ou le courant est assez fort. Rapidement je m’aperçois qu’il faut plomber un peu plus et monter mon guide fil, les eaux sont claires et on a du mal à trouver la bonne profondeur. Après 20 m de parcours, j’ai mon premier tac tac, une truite a pris mon appât et l’a relâché aussi tôt : un premier ferrage dans le vide. Cinq mètres en aval, je vais prendre une truite de 25 cm sur un joli coup entre deux rochers.

Une fario du Gave d'Ossau

Je me dirige ensuite sur une plage que je connais bien et où on prend pas mal de poissons d’habitude. Malheureusement, le niveau trop haut ne permet pas de la pêcher convenablement. Le courant de fond est trop fort, je n’insiste pas et je monte sur le parcours capté en dessous de Laruns. Je fais une première plage sans une touche. J’aperçois un joli coup contre un arbre échoué au milieu de la rivière, et là un joli toc, une truite de 35 cm, deux bonds et elle se dirige sous l’arbre, c’est la casse. Sur 50 m de parcours, trois tocs, une truite de 23 cm (je n’ai pas été assez rapide pour la photo, elle était calme mais pressée de revenir dans sa cachette) et deux petites de 15 cm. Je suis allé ensuite voir le niveau du Lourdios, malheureusement trop bas pour la saison avec un débit d’été... Je termine cette journée par une demi heure sur le gave d’Aspe où je vais prendre deux petites de 10 cm et deux AEC de 22 cm. Le niveau était également haut avec de l’eau de neige.

Le Gave d'Aspe

Le soir, j’avais réservé une chambre à l’Amphitryon à Oloron Sainte-Marie. Je vous recommande cette adresse ou Patrick et Corinne vous accueille chaleureusement. J’ai passé une bonne soirée en leur compagnie,ainsi que celle de randonneurs de la région toulousaine qui faisaient le chemin de Compostelle et de quatre motards de l’Est en rando moto dans les Pyrénées. Au repas, nous avons été gâtés par des petits plats et des produits de la région. Voici leur site internet, n’hésitez à vous y arrêter, vous ne serez pas déçu : http://amphitryon-oloron.com/

L'Amphitryon à Oloraon-Sainte -Marie : une bonne adresse

Le lendemain, j’avais rendez-vous avec Lionel Armand pour mon premier guidage. C’est la première fois que je prend un moniteur guide de pêche pour me conseiller. J’avais un peu le trac et je n’avais pas envie de le décevoir. Je sais que j’ai des défauts et qu’il faut que je les corrige. Nous étions deux stagiaires Florian et Moi. Nous débutons notre stage sur le Saison ou gave de Mauléon en amont de la commune de Tardets. Le niveau est assez fort mais la rivière est parfaite pour pêcher au toc. Les eaux sont très claires comme pour les autres gaves. Lionel nous donne les premiers conseils avant de débuter. Florian pêche au vers et moi à la teigne. Je commence une plage ou je vais prendre rapidement deux jolies truitelles. J’essaie de mettre en pratique les conseils et enseignements de Lionel mais j’ai du mal à pêcher avec un niveau fort et dans un courant assez profond, avec une plombée dont je n’ai pas l’habitude et un guide fil assez haut. Lionel a vite remarqué que je n’étais pas alaise, il me rassure et me conseille, et je commencé à avoir quelques tocs mais décidément les truites s’avèrent très tatillonnes. Les touches sont rapides, mes ferrages sont en retard malgré mon habitude de ferrer vite et fort. Sur six touches, pas une truite ferrée...

Le Saison
Le Saison

L’après-midi, nous changeons de secteur pour un parcours capté en amont de Mauléon. 35°C, il fait très chaud et le soleil est très brillant (trop de clarté qui gênent les truites).
J’essaie de pêcher à la nymphe sur une plage puis à la teigne. Malgré les bons conseils de Lionel, je ne vais avoir qu'un petit toc sous un arbre à l’ombre, et je vais encore rater cette truite.
Aujourd’hui, c’est très difficile de faire du poisson, il en est de même pour Florian. Je vais seulement prendre en fin de courant, un petit tacon.
Lionel me fait ensuite changer d’appât. On passe sur des larves de plécoptère (perle) avec lesquelles je vais rater deux truites et finir par en prendre une de 22 cm environ. Je reste ensuite un peu au bord la rivière pour regarder Florian qui va sortir trois poissons, ils commencent à s’activer !
Nous finirons la journée par une bonne bière bien fraîche, un pur bonheur sous cette première canicule.

Pour conclure, j’ai passé une superbe journée avec Lionel et Florian. Malgré 25 ans de pêche au toc, j’ai encore appris pas mal d’astuces. Je dois apporter des corrections sur mon lancer, mieux passer mon appât sur des fonds et des courants en eau profonde, améliorer mon lancer, ne pas hésiter de plomber près de l’appât, améliorer ma pêche en nymphe plombée, etc…

Jean-Philippe dans ses œuvres (photo Lionel Armand)

Lionel Armand est un guide très professionnel. Il a maitrise l’art de pêcher la truite (et d’autres poissons) et plusieurs techniques de pêche (toc, mouche, leurres, etc.). Il a une grande connaissance de ce poisson, son milieu, le biotope et les habitants de ces gaves. Il voit vite tes défauts et te corrige rapidement, il n’est pas avare de conseils et d'astuces. J’ai très apprécié son contact et sa façon de voir la pêche, ses conseils et astuces.
Une expérience à refaire.
Un grand Merci à lui.

http://www.stagepechetruite.com/
Le site de Lionel Armand

Vous pouvez aussi retrouver des articles et conseils de Lionel Armand sur Le blog Pêche de la truite dans les Pyrénées : http://www.guidepechepyrenees.com/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une belle sortie, de beaux poissons...

Un été comme avant...

2ème rencontre des Fous de Toc

Vu dans la presse : semaine du 2 au 8 juillet