Les Fous de toc se lâchent...Jean-Philippe Massot

On continue la série avec le "staff" de l'association. Aujourd'hui c'est au tour de notre trésorier Jean-Philippe Massot de se lacher. Encore un passionné, un vrai de vrai, Jean-Philippe respire la pêche, il la vit ...et est infatigable quand il commence à raconter ses sorties, la gestuelle accompagnant toujours les paroles. L’exercice auquel il s'est livré ici n'est pas dans ses habitudes et pour cela nous le remercions très chaleureusement.

Récit sur une de mes ouvertures 


Cette année là, je ne me rappelle plus exactement la date (entre 1994 et 1997), j’avais fait l’ouverture avec mon père et Bernard. Nous étions partis sur le Vicdessos et sur le Siguer l’après midi où, à trois, nous éviterons la bredouille avec une seule truite prise par Bernard. Ce jour là, je décrochais tout de même deux jolies truites mais ce fût tout de même pour moi une belle « fanny » de début de saison.
Vexé, je décide de ne pas en rester là. Le lendemain je pars donc seul, cette fois-ci sur l’Ariège, en aval de Foix, où un repérage la semaine précédente m’avait permis d’observer de jolis poissons en activité. Après une petite vérification du niveau sur Vigicrue, j’arrive enfin sur mon coin fétiche. Je commence à pêcher, et là, au deuxième passage, ce sera une belle de 38 cm. Je refais mon bas de ligne et je continue la pêche. Cinq minutes plus tard, je prends à nouveau une seconde truite, de 35 cm. Elles étaient dehors ! 
>Ce jour là, je finirais par mettre à l’épuisette pas moins de 14 poissons de tailles très honorables, entre 32 cm et 42 cm. Je me ferait casser à quatre reprises et décrocherais cinq autres poissons de belles tailles.
Le charme de cette pêche au Toc, c’est qu’on peut tout aussi bien faire une belle « fanny » comme une belle Pêche. Parfois, l’inspiration est bonne, d’autre fois on se trompe de parcours ou d’appâts. Mais sur ce parcours j’ai pu faire de jolies parties de pêche entre copains avec souvent des poissons de plus de 35.
Hélas, cette époque est révolue, le cours de la rivière n’est plus le même, le courant est moins soutenu, les herbiers prolifèrent...et les truites se font de plus en plus rares. En cause, très probablement la rénovation d’une microcentrale qui ne laisse plus autant courir librement la rivière... 


Jean-Philippe Massot

 

Commentaires

  1. Bravo JP pour ce beau témoignage ! Au plaisir de partager à nouveau d'autres 'meilleurs souvenirs' en ta compagnie. Je continuerai à jouer le rôle du photographe...

    RépondreSupprimer
  2. Merci.. C'est sur y aura plein de souvenirs à partager ensemble et plein de photos à faire.. Et c'est bien une photo de toi avec une truite de 49 cm.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Une belle sortie, de beaux poissons...

Un été comme avant...

2ème rencontre des Fous de Toc

Vu dans la presse : semaine du 2 au 8 juillet