Et une nouvelle opération de vidange...la Neste à nouveau en danger !

Après le désastre écologique sur la haute Dordogne en février 2015 qui a éliminé toute vie aquatique de La Bourboule jusqu’à Bort-les-Orgues, après celle survenue le 16 mars 2016 au barrage de Fabrèges dans les Pyrénées Atlantiques avec des conséquences indéniables sur le Gave d'Ossau et une mortalité totale des espèces aquatiques sur le tronçon situé jusqu’au bassin dit des « Allias », après le déstockage des sédiments du Rhône à la retenue de Verbois, à Genève en mai 2016, après, après...
C'est maintenant au tour de la Neste où une opération de curage de la retenue de Rioumajou en amont de Saint-Lary-Soulan a débuté le mercredi 22 juin libérant des sédiments et générant une très forte turbidité des eaux rejetées (voir Communiqué de Presse de la préfecture des Hautes-Pyrénées du 24/06/2016).

La Neste ! l'Horreur (photo: Dominique Gil)

Véritable joyaux des Hautes-Pyrénées, La Neste qui avait déjà été gravement impactée par les crues de juin 2013 se retrouve donc une nouvelle fois agressée mais cette fois-ci directement par l'homme... 
Cet incident, évidemment considéré comme "exceptionnel", dévoile une fois de plus si nécessaire la dangerosité de ces retenues sur le milieu naturel, et quel que soit leur dimensions.
Et pendant ce temps là, sous la pression des lobbies, la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie lance le 26 avril dernier un premier appel d'offres pour le développement de la petite hydroélectricité prévoyant d'équiper de nombreux cours d'eau, notamment pyrénéens (voir notre article du 2 mai 2016), alors même que notre pays montre un retard par rapport aux objectifs fixés par la directive cadre européenne sur l’eau (Grenelle de l'environnement). Et tout ça pour quelques kwh d'électricité ! De qui se moque t'on vraiment ?

Débordement de La Neste d'Aure à Ancizan après les crues du mois de juin 2013

 

Pour que ce genre d’incident ne se répète plus, contre le développement de la petite hydroélectricité, pour la libre circulation des cours d’eau... tous unis et solidaires nous pouvons espérer nous faire entendre.
SVP signez la pétition Micro centrales, barrages ... Stop, ça suffit !

https://www.change.org/p/micro-centrales-barrages-stop-%C3%A7a-suffit?recruiter=474966410&utm_source=petitions_show_components_action_panel_wrapper&utm_medium=copylink

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre