Articles

Affichage des articles du juin, 2016

Et une nouvelle opération de vidange...la Neste à nouveau en danger !

Image
Après le désastre écologique sur la haute Dordogne en février 2015 qui a éliminé toute vie aquatique de La Bourboule jusqu’à Bort-les-Orgues, après celle survenue le 16 mars 2016 au barrage de Fabrèges dans les Pyrénées Atlantiques avec des conséquences indéniables sur le Gave d'Ossau et une mortalité totale des espèces aquatiques sur le tronçon situé jusqu’au bassin dit des « Allias », après le déstockage des sédiments du Rhône à la retenue de Verbois, à Genève en mai 2016, après, après...
C'est maintenant au tour de la Neste où une opération de curage de la retenue de Rioumajou en amont de Saint-Lary-Soulan a débuté le mercredi 22 juin libérant des sédiments et générant une très forte turbidité des eaux rejetées (voir Communiqué de Presse de la préfecture des Hautes-Pyrénées du 24/06/2016).


Véritable joyaux des Hautes-Pyrénées, La Neste qui avait déjà été gravement impactée par les crues de juin 2013 se retrouve donc une nouvelle fois agressée mais cette fois-ci directement …

Trois heures de pêche dans le Couserans...

Image
Départ samedi matin à 6h30 pour une virée sur l'Ariège. Arrivé sur place vers 7h30, je trouve des eaux à bon niveau mais fortement mâchées et surtout charriant des herbiers :  impossible de pêcher, dommage ! Que faire, je rentre ou je tente une autre rivière. Après un coup d’œil rapide sur VigiXplorer je décide de me diriger vers le Couserans. Arrivée à Saint-Girons, le Salat se dévoile avec lui aussi une eau très teintée et un niveau encore fort pour la saison. Décidément, ce ne sera pas pour aujourd'hui...
Encore une fois, il ne me reste pas beaucoup d'option et le Lez s'impose à nouveau. Le niveau est parfait mais les eaux sont un peu troubles... C'est parti pour 3 heures de pêches... Au final, je sortirais 6 poissons maillés dont une magnifique fario de 32 cm en pleine forme qui remontera le courant sur une vingtaine de mètres avant de se caler confortablement sous un rocher immergé...Après une attente de plusieurs minutes, elle finira par bouger, j'y croya…

Impact de la fragmentation des rivières : l'exemple du Célé et du Viaur

Image
La France compte plus de 2000 ouvrages hydroélectriques et grands barrages auxquels ils faut ajouter 50 000 chaussées submersibles... Ces seuils ne sont pas sans incidence sur la biodiversité aquatique et perturbent de plus en plus les milieux naturels. 
L’impact de cette fragmentation des cours d’eau a fait l’objet d’une étude menée entre 2006 et 2009 et confiée par l’Agence de l'eau Adour-Garonne au laboratoire Evolution et Diversité Ecologique (EDB) dont la publication est disponible ici.
Les cours d'eau choisis sont deux rivières aux réseaux hydrographiques similaires soumises à des variations climatiques de même ordre et présentant les mêmes évolutions de variation de débit : le Célé et le Viaur. Si la première est faiblement fragmentée avec aucun ouvrage hydroélectrique et moins d'une dizaine de chaussées, la seconde en revanche l'est très fortement avec deux grands barrages hydroélectriques (Pont de Salars et Thuriès), qui détourne les deux tiers de son débit, e…

VigiXplorer...l'alternative à vigicrue

Image
Vous connaissez certainement Vigicrue mais connaissez-vous VigiXplorer* ?


Si Vigicrue propose un historique limité à 7 jours en revanche VigiXplorer historise toutes les données. Dès lors il est possible de visualiser les hauteurs d'eau sur une période plus étendue à partir du moment ou la station est collectée. La plupart des rivières pyrénéennes sont collectées depuis le 1er janvier 2015 mais il est possible d'ajouter d'autres cours d'eau dans la collecte. pour cela envoyer une simple demande à vigixplorer@free.fr.
L'application propose des périodes prédéfinies (1, 3, 7...90 j) ou un mode manuel qui permet d'explorer les années précédentes. Le choix du cour d'eau se fait à l’aide d'un menu déroulant, il est ensuite possible de choisir les différentes stations.
Les évolutions à venir permettrons la création d'un compte personnel avec possibilité d'enregistrer directement vos observations personnelles (par exemple : niveau trop haut, niveau fort…

Attention aux sanctions...

Image
La liste des infractions en matière de pêche en eau douce est grande. Mieux vaut les connaître afin d'éviter une sanction...


Les sanctions les plus courantes sont les contraventions (simple police) mais dans les cas les plus grave, il peut y avoir délit qui sera alors traité par le tribunal correctionnel.
Il faut également savoir que les fonctionnaires et agents chargés de la police de la pêche ont le droit de requérir directement la force publique pour la répression des infractions en matière de pêche ainsi que pour la saisie des instruments de pêche, du poisson pêché en infraction et des embarcations, automobiles et autres véhicules (article L437-9).

Montant des amendes encourues en cas d'infractions (article 131-13 du Code pénal) :

ContraventionMontant de l'amende1ère classe38 euros au plus2ème classe150 euros au plus3ème classe450 euros au plus4ème classe750 euros au plus5ème classe1500 euros au plus
*Le montant pour les contraventions de 5ème classe peut être porté à 3…

Tacon ou truite : êtes-vous sûr ?

Image
Dans certaines rivières pyrénéennes, il n'est pas rare de rencontrer des tacons, notamment sans les gaves béarnais, l'Ariège, la Garonne et la Neste où des déversements d'alevins ont lieu tous les ans (voir dans ce blog "Des saumons par millier"). Sa capture est formellement interdite et soumise à de sévères sanctions en cas de non respect.


Il convient donc de bien savoir le différencier, ce qui n'est pas toujours aisé, surtout face à certaines souches de truites surdensitaires avec lesquelles la ressemblance est trompeuse, nombre de pêcheurs faisant l’erreur lors de captures. Mais dans le doute, n'hésitez pas à relâcher votre prise !

Le jeune saumon est appelé tacon dès le deuxième été de sa vie. Il ne mesure alors qu'environ 5 cm. Il restera 2 à 3 ans, parfois plus, dans sa rivière selon les disponibilités en nourriture et le profil de la température avant d'entamer la dévalaison vers l'océan. Sa taille atteint généralement 15 à 20 cm (jusqu…

Petite sortie sur le Lez

Image
Frustré par notre dernière sortie, il fallait que j'y retourne au plus vite avec l'espoir de pouvoir enfin pêcher en grande rivière. Je choisis donc de me rendre sur le Salat, l'Ariège me paraissant encore trop haute. Mais arrivé sur place l'espoir est vite tombé,la rivière était encore forte et pire que tout les eaux étaient trop teintées. Tout ceci à cause du Lez avec des coups de vannes à répétition ces derniers jours suite aux orages.
Je me retrouve donc une fois de plus hésitant. Que faire ? Tentez de monter plus en amont - mais je risque d'avoir du vent - ou aller directement sur le Lez. Va pour le Lez, de toute façon plus grand chose à perdre...
J'arrive sur les lieux vers 9h00, ça court pas mal et il est inutile d'essayer le plein Lez. Je me décide pour le bras mort qui me semble praticable malgré une eau un peu trouble mais sans plus...du moins pour l'instant car cela ne va pas durer. Avant un premier coup de vanne vers les 12h00, les belles so…

Une sortie de .....

Image
Dimanche 5 juin, nous avions programmé une sortie en grande rivière avec JP. La veille tout semblait bon. Les niveaux étaient presque parfaits et le temps s'annonçait bien, sans trop de vent. Eh bien ce fut presque tout le contraire et pire que ce que l'on aurait imaginer. Direction donc le dimanche matin pour l'Ariège où JP voulait me faire découvrir de nouveaux spots. Dès notre passage vers Foix, ça s’annonçait mal, très mal : des eaux fortes et surtout très teintées. Nous remontons donc vers l'amont jusqu'à Ax-les-Thermes avec l'espoir de trouver des eaux plus claires mais ce ne fut pas le cas. L'Ariège avait donc montée dans la nuit. Pourquoi, orages en montagne, fonte des neiges ? Certainement les deux mais rien la veille qui annonçait un tel niveau. Dégoutés, nous n'avons même pas pris de photos...


Après plus de deux heures de voitures et de multiples arrêts, nous abandonnerons l'idée de pêcher l'Ariège. Il nous restait deux options, alle…

Fête nationale de la pêche...c'est dimanche

Image
Depuis quelques années, la Fédération Nationale pour la Pêche en France organise la Journée Nationale de la Pêche. Cette manifestation a lieu le premier dimanche de juin de chaque année. Le rendez-vous est donc fixé cette année le dimanche 5 juin.
Certaines AAPPMA s'associe à cette manifestation en organisant des animations*. De bonnes initiatives pour découvrir cette activité d'autant plus que ce jour là, et seulement ce jour là, la carte de pêche n'est pas obligatoire (article L 436 – 1 du code de l’environnement). Alors profitez-en ?


* se renseigner auprès des AAPPMA de votre secteur ou des Fédérations départementales