Avant l'orage...sur le Lez avec Piscare

Pour le retour de Piscare,qui était en Guyanne depuis trois mois où il a essayé de s'identifier à Rivers Monsters, nous avions fait une première sortie sur l'Arize le vendredi 20 mai, mais les niveaux avaient pas mal baissés et la partie fut assez décevante avec une douzaine de poissons dont une seule truite maillée, deux barbillons et un cabot
Frustrés, nous ne pouvions raisonnablement en rester là. Deux jours après, nous décidons donc de faire une nouvelle virée mais cette fois-ci sur des rivières plus conséquentes. L'idée était d'aller sur le Salat mais très vite nous nous résignerons : il était vraiment trop haut. Nous remontons donc vers St-Girons et prenons la vallée du Lez. Lui aussi est assez fort mais les parties canalisées semblent pouvoir être pêchées. Les eaux sont assez claires mais loin d'être limpide avec pour la saison un petit 8°C seulement. Je remarque assez vite des bordures et des fins de courant praticables. La question est : sont-elles actives ? Eh bien oui, après ma deuxième coulée en fin d'un étroit goulot, c'est un arrêt brusque et assez violent avec au bout une belle de 32 cm. S'en suivra presque immédiatement un décroché d'au moins 35. La matinée commençait vraiment bien. Les bordures me permettrons de prendre 4 poissons maillés mais ne dépassant pas les 25 cm. Les fins de courant, voire en plein jus, donnerons 3 autres poissons plus jolis, de 30 à 32 cm. Malheureusement, un orage accompagné de fortes bourrasques de vent nous obligera à interrompre la partie vers les 11h00. Dommage, elles étaient actives !

Des eaux assez rapides mais praticables

Et une première de 32

Une autre de 31

30

La dernière : 30 aussi

Piscare en action pendant le déluge : peur de rien ... mais prendra rien !

Une petite vidéo

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ces associations qui s'engagent dans la protection des milieux aquatiques : Salmo Tierra - Salva Tierra

La Charte de l'environnement : connaissez-vous ?

Retour sur une semaine agitée !

Petite hydroélectricité : "fraus omnia corrumpit"

Vu dans la presse : semaine de 12 au 18 novembre