Articles

Affichage des articles du mai, 2016

Le Quizz Fous de toc du mois de Juin...légèrement en avance

Image
Un petit test pour voir si vous connaissez la réglementation...enfin un peu !

Avant l'orage...sur le Lez avec Piscare

Image
Pour le retour de Piscare,qui était en Guyanne depuis trois mois où il a essayé de s'identifier à Rivers Monsters, nous avions fait une première sortie sur l'Arize le vendredi 20 mai, mais les niveaux avaient pas mal baissés et la partie fut assez décevante avec une douzaine de poissons dont une seule truite maillée, deux barbillons et un cabot
Frustrés, nous ne pouvions raisonnablement en rester là. Deux jours après, nous décidons donc de faire une nouvelle virée mais cette fois-ci sur des rivières plus conséquentes. L'idée était d'aller sur le Salat mais très vite nous nous résignerons : il était vraiment trop haut. Nous remontons donc vers St-Girons et prenons la vallée du Lez. Lui aussi est assez fort mais les parties canalisées semblent pouvoir être pêchées. Les eaux sont assez claires mais loin d'être limpide avec pour la saison un petit 8°C seulement. Je remarque assez vite des bordures et des fins de courant praticables. La question est : sont-elles actives…

Direction l'Arize...

Image
Les niveaux étant hauts, trop hauts à notre goût, suite aux pluies de ces derniers jours et au début de la fonte des neiges, nous délaissons les grandes rivières pour des lieux plus cléments. Direction l'Arize avec JP, belle rivière des Pyrénées ariégeoises qui traverse le massif du Plantaurel, créant la fameuse grotte du Mas d'Azil, unique grotte en Europe pouvant être traversée en voiture.


L'Arize qui prend sa source aux environ de 1250 m est une rivière peu soumise à la fonte des neige. Elle est donc souvent pêchable quand les autres rivières ariégeoises ne le sont pas.
Mais la veille de notre sortie, des pluies avaient fait monter le niveau d'une vingtaine de centimètres. Qu'importe, nous savons qu'elle redescend en général assez vite. Vers le Mas et jusqu'à Durban l'eau est toutefois trop mâchée. Nous montons donc vers La Bastide de Sérou où la turpitude est moindre. Sans être claire, l'eau sera en effet moins trouble et la pêche tout à fait pr…

Le Quizz Fous de toc du mois de mai

Image
Le quizz du mois de mai ... en retard.
"Pécheurs au toc célèbres"

Suite à la relance de la petite hydraulique : un communiqué de la FNPF et de la FNE

Image
En relation avec notre article du 2 mai un communiqué de presse conjoint de France Nature Environnement et de la FNPF sur le sujet. On dirait que ça commence à se réveiller... A suivre...

Cliquez sur l'image pour avoir le texte complet



Ça commence à sentir bon !

Image
Jeudi 5 mai, prévisions météo bonnes, niveaux plutôt pas mal pour la saison, je me décide pour une sortie sur le Salat. Direction en aval de Saint-Girons, dans un bras mort ; le plein Salat est joli mais reste encore trop fort à mon goût. Il faut dire qu'il a encore neigé la semaine dernière dans les Pyrénées qui sont encore bien recouvertes.


Arrivée sur place, pas de vent et un soleil levant qui commence à chauffer. Je tente une première plage sans grand succès puis en bordure d'un courant assez fort, un arrêt, tellement brutal que je crois dans un premier temps à un accrochage. Ferrage instantané et résistance importante, second ferrage et là ça démarre avec 50 m de fil libéré en moins de de temps qu'il ne faut pour que je me rende compte que là c'était du lourd. Le souci est que je n'avais pas rajouté de fil depuis l'ouverture. En général, il est vrai que je n'en met pas plus que 60 ou 70 m sur mon ritma pour éviter les perruques, mais là avec l'élim…

Et en avant les microcentrales...

Image
L'installation hydroélectrique de Bonrepaux sur le Salat : la passe à poisson vient tout juste d'être terminée alors que la micro centrale est en activer depuis plusieurs années déjà. 
Alors que toutes les installations hydroélectriques existantes n'ont pas été modernisées et mises aux normes, Ségolène Royal lance le 26 avril dernier un premier appel d'offres pour le développement de la petite hydroélectricité avec notamment la possibilité de construction de nouvelles installations complètes (barrage+ installation électrique) dans les zones propices : ce sont surtout les régions montagneuses qui seront concernées (Alpes et Pyrénées). Des installations de puissance supérieure à 500kW et jusqu’à quelques MW pourront être sélectionnées."
Il est également prévu de retenir une cinquantaine de projets concernant l’équipement de petits seuils (entre 36 et 150 kW), et en particulier la réhabilitation de sites d’anciens moulins, suivant une procédure allégée."
On nou…