Allez la Team ...

Dimanche 5 avril, la Team Fous de toc, ou du moins une partie (Fouytoc nous ayant laissé tomber) , n'a pas hésité et s'est inscrit à un concours de pêche au toc organisé à Tarascon-sur-Ariège (voir article du 6 mars 2015). Une première pour nous, histoire surtout de "voire"...
Eh bien, on n'a pas été déçu avec un mélange de tocqueurs amateurs, semi-pros et carrément pros. Bien que les cannes supérieures à 4,50 m étaient proscrites, question équité, ça pas été vraiment ça. Mais bon, on a pu côtoyer des pros de la compète et découvrir des techniques complètement différentes des nôtres.

Pas que des amateurs...

Même si globalement on peut faire un rapprochement avec la pêche à rouler, les montages utilisés sont pour le moins surprenants avec des plombées lourdes comme la "corona", long chapelet de plusieurs dizaines de plombs ou la "spirale", fil de plomb enroulé autour d'un axe creux. Question bas de ligne, pas moins de 40 cm et 14/100ème sans plomb, raccordé à un émerillon (1). Avec de telles plombées, pas question évidement de dérive naturelle mais une pêche soutenue à l'aplomb du scion - d'où d'ailleurs l'utilisation habituelle de cannes d'au moins 6 m - en prospectant les postes par tirées sur le fond de la rivière. Autant dire qu'on est loin, très loin de notre pêche habituelle...

Début du concours à 9h00 tapante, pas moins d'une cinquantaine de participants sur un parcours d'environ 800 m avec possibilité de le faire autant de fois que possible dans la limite du temps imparti (3h30). Les prises (maillées uniquement) seront comptabilisées avec une base de 5 points par poisson avant d'être remise à l'eau.
Et voilà, c'est parti, nous nous postons en amont du parcours. L'Ariège est forte, froide et teintée. Un peu dépités face aux compétiteurs présents, nous ne savons pas vraiment comment pêcher. Bref, ça s'annonce dur, très dur ... et ce le sera jusqu'à la fin. Piscare ne touchera aucun poisson et Toqueur31 en décrochera 4. Pas facile avec des hameçons sans ardillon !
Le vainqueur accumulera quand même 14 truites. La plus grosse prise accusera 46 cm et ce n'était pas une "lâcher" (100 kgs de truites de bassine ont été déversées pour l'occasion).

Piscare en pleine préparation : ça va chauffer !

Le parcours amont : ça dévale pas mal

Aperçu du parcours aval

Piscare en action

La fin d'un calvaire ou presque...

A quant un vrai concours de pêche au toc "en dérive naturelle " ? 

Merci à J-P et à Gilles pour leurs soutiens 

(1) Pour plus de renseignements sur les techniques utilisées en concours, un petit document est disponible sur le site du GNT, ici

Commentaires

  1. Oui, je confirme que nous sommes venu en soutien moral car les eaux étaient hautes et froides...
    Nous sommes venu aussi pour voir comment se passer ce concours de pêche au toc..
    Coté organisation, rien à reprocher, belle initiative et à refaire..

    Coté pêcheurs, c'était varié, des enfants, des amateurs et des pros de concours de truites lâchers....
    J'ai été déçu par certaines pêches pratiquées dans ce concours, on était loin de ce que nous avons pu voir en vidéo(chez Arias, Sempé, etc), ou des livres (ou bibles) que nous avons (dame truite, la truite en eaux vives, etc..) ou de nous appris au bord de l'eau sur la pêche au toc..
    Nous avons surtout vu de la pêche de bordure avec une pêche au rouler ou à la calée ou à la dandine.. pas trop de vrai toceur..
    C'est vrai qu'il fallait pêcher ce jour là les bordures ou les piles du pont...et pas les jolis ralentis dans les courants..

    Nos 2 amis toqueur31 et Piscare ont été courageux de se lancer dans cette aventure..

    JP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci JP pour ce commentaire qui montre qu'on recherche bien les mêmes plaisirs dans la pratique de cette pêche ...

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Oui à quand un vrai concours, sans poissons lâché, façon championnat des Pyrénées des années 70??

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...