Des saumons par milliers...


 

Le plan Saumon a été lancé par le Ministère de l'Environnement au milieu des années 1970. Les premiers déversements ont eu lieu à la fin des années 70 mais ce n'est qu'au début des années 90 qu'ils sont réellement devenus significatifs.
Actuellement, les sujets de repeuplement sont en grande majorité issus, directement ou après une génération d'élevage, des souches sauvages Garonne et Dordogne.
Secteurs de repeuplement dans le bassin de la Garonne
Dans le bassin de la Garonne, il s'agit principalement d'alevin et de pré-estival. Les smolts sont lâchés en aval des barrages pour limiter les mortalités par dévalaison. En 2014, ce sont plus de 650 000 juvéniles qui ont ainsi été déversés sur l'Ariège, la Garonne amont et la Neste aval. A noter qu'en 2013, sur la Neste d'Aure, 2 500 alevins ont été introduits à titre expérimental, en amont de Grézian.

Sur la Garonne, des dispositifs de piégeage transport sont installés à Pointis et Camon. Ils sont destinés à piéger, lors de la migration de dévalaison, les smolts de saumons afin de les transporter à l’aval de Toulouse ou de Golfech et d'éviter ainsi les turbines des nombreux ouvrages érigés sur la Garonne « hydroélectrique ». En 2013, 4 130 smolts ont ainsi été piégés. En moyenne, le taux de survie minimum entre le stade alevin/pré-estival et le stade smolt est estimé à 7 %.


Concernant la montaison des saumons reproducteurs sur la Garonne, en 2014, 141 ont été contrôlés à la station de Golfech, 14 à celle du Bazacle à Toulouse et 3 à Carbonne. On observe encore des pertes importantes en géniteurs sur le tronçon entre Golfech et Toulouse, long d'une centaine de kilomètres et pourtant dépourvu d'obstacles migratoires.
En 2010, un saumon de 105 cm a été controlé le 19 mars à Golfech, le 25 mars au Bazacle et le 28 mars à Carbonne !


Glossaire

Alevin vésiculé : stade du cycle du développement d'un poisson de l'éclosion jusqu'à la fin de sa dépendance de ses réserves vitellines.
Tacon ou parr : stade juvénile d'un saumon, de 1 à 3 ans, vivant en eau douce et caractérisé par la présence de larges rayures verticales sur les faces latérales du corps.
Smolt : salmonidé juvénile au moment de sa pré-adaptation physiologique et physique à la vie en milieu marin. Se rencontre en cours de migration avale vers la mer.
Smoltification : changements physiques et physiologiques permettant aux salmonidés anadromes de migrer de l'eau douce à l'eau de mer. A lieu habituellement entre la 2ème et 4ème année.
Post-smolt : smolt ayant atteint la mer.
Saumon PHM ou grand saumon : adulte migrateur ayant passé "Plusieurs Hivers en Mer", au moins 2 ans

Sources

http://www.migado.fr

http://www.eau-adour-garonne.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une belle sortie, de beaux poissons...

Un été comme avant...

2ème rencontre des Fous de Toc

Vu dans la presse : semaine du 2 au 8 juillet