Au Pays des Couzes...

Retour en Auvergne avec de nouvelles sorties sur la Couze Pavin et la Couze Chambon. Ces deux rivières, assez torrentueuses dans leur partie amont, sont régulièrement grossies par les orages de ce début de mois d'août mais baissent assez vite. Elles restent cependant mâchées mais ici la clarté n'est jamais au rendez-vous. La Couze Chambon semble avoir une population piscicole moins dense que sa consœur mais elle peut réserver de belles surprises. Les truites sont en revanche vraiment plus nombreuses sur la Couze Pavin qui bénéficie d'une bonne gestion, notamment sur le secteur de Chidrac.

La Couze Chambon, des eaux assez fortes en ce début du mois d'août

La Couze Pavin : un peu plus large

Signalisation et aménagement d'accès sur les Couzes.Une très bonne initiative de la Fédé 63

20 cm sur la Chambon, 23 sur la Pavin

Peu de prises sur la Chambon du fait des eaux fortes et sales...

Une fario de la Couze Chambon

Une autre, bien grasse !

...beaucoup plus nombreuses sur la Couze avec près d'une trentaine de poissons en une matinée, mais de tailles modestes, entre 20 et 26 cm.

Des juvéniles aussi voraces que les adultes

De magnifiques poissons et bien vigoureux !

Entre deux parties de pêche

Commentaires

  1. Bonjour, je découvre ton blog, super passionnant, bravo ! je l'ajoute à mon lecteur RSS ;-)

    Je suis moi aussi un fou de toc depuis l'âge de 10 ans, ça fait 27 ans que je pêche la truite dans tous les massifs montagneux de France, mais habitant Paris et avec une vie professionnelle et familiale chargée, je ne peux m'y consacrer que quelques jours l'été en général... quand je lis tout ce que vous faites avec la petite équipe, ça me rend jaloux !

    Je suis justement depuis lundi en vacances pour 3 semaines dans le coin de Chambon sur Lac et on aurait pu se croiser car j'ai arpenté les couzes (Pavin, Chambon, Valbeleix) et certains de leurs petits affluents.

    Je confirme que la Chambon est vraiment peu intéressante en densité piscicole. La Pavin est quant à elle assez extraordinaire, en particulier au dessus de Besse et Saint-Anastaise (prendre le chemin carrossable au-dessus du lieu-dit "Darot" en haut du village). J'ai fait beaucoup de maillées entre 23 et 26cm dans la partie boisée, et apparemment pas grand-monde ne va là (herbes non couchées, aucune trace de pas).

    Mais le délire c'est en amont à partir du pont où la rivière n'est plus bordée d'arbres (prendre la D978 vers le lac Pavin et prendre la première à droite juste après le bois des Tailladis). La Pavin devient alors très sinueuse dans un champ à vaches genre tourbière. Ca regorge de truites là-dedans ! j'en ai pris des dizaines mais petites globalement, ça devenait presque lassant. Au toc ce n'est pas toujours facile dans ce genre de faux plat avec quelques rapides quand même, nos amis moucheurs s'en sortiraient peut-être mieux, mais à la sauterelle (mon esche favorite l'été) ça cartonnait.

    Tu devrais essayer le couze de Valbeleix, il est assez exceptionnel aussi. J'en ai pris une notamment de 28cm avant-hier, avec des eaux légèrement troubles. L'avantage de ce couze c'est que contrairement à la Chambon et la Pavin, après les fortes pluies ses eaux ne sont pas de la soupe. Je ne sais pas pourquoi mais je l'ai revérifié aujourd'hui, cherchant désespérément un endroit où pêcher (la Dordogne était aussi impraticable). La Pavin était littéralement noire, elle... j'ai tenté quand même les gorges au-dessus de Saurier (juste au-dessus de la jonction entre la Valbeleix et la Pavin - l'endroit est un spot fantastique pour le toc), mais pas une touche vu les conditions. J'ai sauvé la mise en remontant plutôt sur la Valbeleix.

    Au plaisir de se croiser un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais monter en Auvergne le 6 ou 7 août pour une dizaine de jours. Si ça te dit, et si tu es par là pendant cette période, on pourrait s'organiser une petite virée pêche ?
      Qu'en penses -tu ?
      Amicalement

      Supprimer
    2. Cela aurait été avec grand plaisir ! mais cette année je ne serai pas en Auvergne... j'ai déménagé de Paris à Bordeaux, et je serai seulement une courte semaine dans les Hautes-Pyrénées dans la vallée du Louron (une des rares vallées que je ne connais absolument pas).
      Comme j'ai commencé un nouveau travail, j'ai peu de vacances, mais à partir de l'an prochain... j'ai bien l'attention de profiter de la relative proximité des Pyrénées pour pêcher plus souvent. Quitte à venir vous rencontrer ? je continue à lire le blog avec envie ! En Gironde même il n'y a pas grand chose, à part le Ciron et ses affluents, que je n'ai pas encore pu tester mais qui semble être nettement plus destiné aux moucheurs. Tu connais ?

      Supprimer
    3. Le Ciron est une petite rivière qui ne court pas beaucoup avec un fond sableux : une "flaque" l'été avec un parcours mouche effectivement. Pour le toc, c'est râpé...
      Je connais bien la vallée du Louron, très belle vallée avec la Neste du Louron qui est une rivière magnifique et très poissonneuse. Elle est en gestion patrimoniale et en plus elle n'a pas été trop impactée par les crues de 2013 qui ont fait beaucoup de dégâts dans la Neste d'Aure toute proche. En revanche, il faut prendre une carte (7 € la journée) en plus du permis national. A faire plutôt en début de saison mais praticable aussi l'été au toc.
      De Bordeaux, tu n'est pas très très loin non plus des Nives du Pays Basque, c'est un peu compliqué au niveau réglementation mais ça vaut le coup.
      Peut-être à un de ces jours dans les Pyrénées ?

      Supprimer
    4. Merci beaucoup pour ta réponse !
      Pour toquer j'irai donc vers les Pyrénées, point barre ! pas de souci c'est ce que je préfère et de Bordeaux, c'est désormais possible d'y aller ne serait-ce que pour 2 jours.
      Je te tiendrai au courant...
      En attendant je vais donc pêcher un peu d'ici fin août dans la Neste du Louron, en amont du lac de Génos. Ce que tu me dis de cette neste m'enchante d'avance ! :-)
      J'ai hâte de lire ce qu'a donné ta petite virée en Auvergne la semaine dernière...

      Supprimer
    5. Super la Neste du Louron, la partie aval du lac est quand même meilleure (y'a également de beaux sujets dans le lac mais bon c'est un lac !)
      Je post un truc sur Auvergne en fin de semaine, c'est pas terrible cette année, les eaux sont vraiment basses à cause de la sécheresse dans le coin mais c'est pire coté Dore et Alagnon
      @+

      Supprimer
  2. Merci pour ton message, notre blog nous fait d'abord plaisir mais encore plus quand on le regarde comme tu la fait.
    Je viens malheureusement de rentrer sur Toulouse et je n'aurais pas le loisir cette année de te rencontrer mais peut-être l'année prochaine. En général, je passe 10 à 15 jours en Auvergne au mois d'août à coté de Saint-Nectaire et ceci depuis une vingtaine d'année. J'ai vu s'améliorer nettement la qualité des Couzes, surtout celle du Pavin mais j'ai également fréquenté d'autres rivières un peu plus loin comme l'Alagnon, la Sioule... Je connais bien également la Couze de Valbeleix qui reste pour moi la plus belle au niveau paysage. Celle d'Ardes également qui est pas mal au niveau population piscicole. J'ai également fait les Couzes Chambon et Pavin en amont. Effectivement, c'est assez paradisiaque mais les truites sont vraiment trop nombreuses et trop petites...une autre pêche quoi !
    Il y a également de nombreux ruisseaux très peu péchés et bien peuplés avec parfois de belles surprises, genre une 30 ou 35 cm mais à pratiquer avec parcimonie.
    Peut-être à un de ces jours pour une partie de pêche. On reste en contact (Il y a un contact mail sur le blog colonne de gauche en haut)
    Encore merci pour tes commentaires

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ta réponse. Je n'avais pas compris que tu connaissais aussi bien le coin ;-)

    J'ai également prospecté le moindre ruisseau (couze de Chaudefour, petits affluents comme ruisseau du bois de la Monne sui se jette dans la couze Chambon), et il y a effectivement du poisson présent partout, et je n'y croise strictement personne. Les rares pêcheurs que j'ai vu se cantonnent aux coins où la voiture est à 10m de la berge... hum...

    Hier soir j'ai fait un festival dans la Dordogne au-dessus du Mont-Dore (et pourtant à cet endroit là la Dordogne n'est ni très large ni très puissante) : 3 truites entre 30 et 31cm, et une de 26, le tout en moins d'une heure et demi. J'en ai fait plusieurs maillées aussi dans le bois entre la Bourboule et le Mont-Dore, c'est un coin magnifique. Personne ne pêche là ou quoi... ?

    Enfin, vu que tu es connaisseur du coin, je voulais te demander si tu sais, à tout hasard, ce que valent les cascades de Chiloza sur la Pavin, d'un point de vue halieutique bien sûr. J'y fait un peu de randonnée et les marmites sont très belles, mais j'ai vu beaucoup de mousse blanchâtre qui ne me dit rien de bon, la station d'épuration étant juste au-dessus... Il me reste très peu de temps pour pêcher et je voudrais essayer un dernier endroit, mais sans me tromper ;-)

    Bravo pour votre sortie sur l'Ariège, l'engin de 56cm est hallucinant, surtout sur 12/100... chapeau bas !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes commentaires. Effectivement, j'ai un peu le même impression sur l'intensité de pêche dans la région, j'ai rarement rencontré de pêcheurs dès que l'on s'éloigne des "parkings". Concernant les cascades de Chiloza, je connais le secteur pour m'y être baladé mais je n'ai jamais pêché. Il y a souvent du monde, certains se baignant même dans les marmites en été. C'est peut-être à faire en début de saison ?
      Bravo pour ta pêche sur la Dordogne que je connais pas. Certainement à découvrir !

      Supprimer
  4. Bonjour,
    à la recherche d'information, je suis tombé par hasard sur votre site. je le trouve très interressant et encore plus grace à cet article. Il est passionnant et me touche particulièrement.
    En effet, je réside dans le puy de dome, et je souhaite débuter la peche au toc cette année. Mes zones de peche seront justement les couzes qui se trouvent à deux pas de chez moi.
    Je veux utiliser une canne anglaise, mais j'ai un doute concernant la longueur adéquat pour ce typre de rivière ? J'hésite entre une 3,60 , 3,90 et 4,20, pouvez vous me donner votre ressenti par rapport à votre expérience dans ce type de rivière ?
    Je suis conscient que suivant la zone pêchée, les couzes peuvent erte très différentes, mais je cherche une canne qui pourrait convenir un peu partout.
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Loïc,
    Si vous débutez à la pêche au toc, je vous conseillerais sans hésiter une canne de 3m90. Ce sont indéniablement les cannes les plus polyvalentes pour ce type de rivière et pour bon nombre de cours d'eau, même en grande rivière. La 3m60 serait sans aucun doute aussi efficace mais je ne vous la conseillerais pas dans l'immédiat si vous "débutez". Il vaut mieux se faire la main d'abord avec une 3m90...à voir plus tard. Quant à la 4m20, c'est franchement trop long pour la plupart des parcours sur les Couzes. A la limite dans leur partie amont, où les berges sont bien dégagées mais bon...
    En espérant que ceci vous aidera dans votre choix

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord avec toqueur31 : le compromis est bien au milieu (3,90m), même si personnellement je me suis épargné ce choix cornélien avec les téléréglables (dont je suis inconditionnel depuis plus de 20 ans), à fil intérieur même pour les parcours encombrés. Les téléréglables m'ont sauvé la mise un nombre incalculable de fois pour prospecter convenablement des postes peu évidents (branches basses, manque de recul etc). De surcroît évidemment on fait ainsi face à tous les cas de figure, du ruisseau au torrent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il y a aussi le choix possible d'une téléréglable (mais en général plus "lourde") ou d'une FI, voire d'une FI téléréglable, qui permettent de prospecter les postes encombrés. Toutefois, pour ma part et mes collègues nous pratiquons le toc à la Sempé avec des dérives assez longues et c'est pourquoi nous préférons utilisé une canne de type anglaise. Il existe toutefois des FI avec de très bonne glisse (45 à 50 entretoises, voire plus) qui permette de pêcher à l'identique.

      Supprimer
  7. Merci pour vos remarques, elles vont dans le sens de celles des revendeurs que j'ai vu. Cela me conforte donc dans mon choix. Par contre, je souhaite vraiment partir sur une anglaise, c'est un peu matérialiste mais j'aime leur design. Le faible poids est aussi un avantage. Concernant les FI, je ne souhaite pas mettre un budget trop important (du moins pour le moment), donc pas de FI performante à petit prix si j'ai bien compris.
    Dans mes prix, j'ai vu une Garbolino Trout Hunter AN 3.90 (avec extension 4.20) qui me semble pas trop mal...69€ .
    A voir, car à 4-5 semaines de l'ouverture, les détaillants chez qui je me suis rendu, n'ont pas un stock terrible! Bizarre

    RépondreSupprimer
  8. Dans cette gamme de prix, il y a aussi la Sensitive de chez Pezon et Michel dans la série Eaux vives ( à 61,90 € chez pecheur.com : http://www.pecheur.com/achat-canne-truite-pezon-michel-eaux-vives-pur-sensitive-116839.html) plus légère (198 g) et d'action mieux marquée ou la Ster toujours chez Pezon et Michel (http://lepoissonroy.com/pezon-michel-ster/) ou encore l'Avocet Powerback Trout de chez Mitchell (http://lepoissonroy.com/mitchell-avocet-powerback-trout/). Toutes ces cannes à moins de 200 g contre 220g pour la Trout Hunter modèle L (action douce) et 244g modèle M. Je sais 20 ou 30 g de plus c'est pas beaucoup mais en fin d'une journée de pêche on sent quand même la différence !

    RépondreSupprimer
  9. Bon, ça y est l'achat est fait. Merci beaucoup pour les conseils de cannes, mais étant donné que j'avais un bon d'achat dans un magasin, j'ai pas eu trop le choix. Au final je pars sur une Garbolino leader AN 3,90 , elle ne pèse que 185g et je la trouve pas mal en main (de toute façon je ne connais pas grand chose).
    J'ai monté la canne hier soir, je n'aurai plus que la plombée à ajouter en fonction des conditions.
    J'attends l'ouverture avec impatience même si je ne me fais trop d'illusion sur les premiers résultats.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,
    ça y est je suis dans la vallée du Louron ! J'ai fait ma première sortie hier soir mais mon enthousiasme a été douché. Malgré un niveau d'eau très correct pour la saison, j'ai fait 0 poisson et 0 touche dans le ruisseau d'Aube et dans le ruisseau du Lez (celui qui vient former la neste du Louron juste avant la centrale du pont de Prat). Je suis stupéfait car les postes sont nombreux et magnifiques. Certes ça fait partie de la pêche, mais en haute montagne je cherche depuis combien d'année j'avais fait une sortie sans aucune touche. Le pire c'est que je n'ai vu aucun poisson non plus et aucun alevin, ce qui est plus inquiétant. As-tu un endroit à me conseilelr en aval du lac (tu m'avais dit que c'était mieux qu'en amont, mais j'aime vraiment les parties amont peu larges ;-)
    Merci à toi et j'espère bien que ce n'est que partie remise pour découvrir les belles du Louron !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bin, c'est pas de chance ou alors y'en a pas ??? Pour la partie aval, il faut faire le Louron entre Avajan et Bordères-Louron. Tous le parcours est bon, c'est pas trop large et il y a beaucoup de postes bien marqués (gros blocs dans le lit, petits courants, etc).
      T'as plus qu'à...

      Supprimer
    2. Désolé pour mon silence mais c'est impossible d'avoir une connexion Internet mobile au niveau de Génos (sfr et orange inclus). Pour t'écrire et lire ta réponse j'ai dû aller à l'office de tourisme avec une heure de wifi gratuit, avec un débit anémique... de retour à Bordeaux, je te donne un peu de feedback.

      Mille mercis de m'avoir répondu si vite donc. Sur tes conseils, dès le lendemain je suis allé un peu en-dessous d'Avajan, et à la première coulée, première touche. Pas vraiment la même histoire ! Le temps était pourtant gris et humide, pas mal de touches mais peu franches. Des décrochés de maillées, frustrant. Je parvins à éviter le zéro pointé avec une truitelle, probablement d'alevinage, très argentée, pas très jolie. Mais au moins grâce à toi j'avais trouvé un coin avec du poisson !

      Comme j'étais en famille, le temps à consacrer à la pêche était compté, pas plus de 1h à 2h grand max. par jour et encore pas tous les jours. Le temps dans les Pyrénées s'est levé et en fin de journée à partir de mardi ce fut impeccable. Là les attaques furent franches et toujours en-dessous d'Avajan, j'ai pris mes premières maillées : 20, 24 et 28cm. Des robes cuivrées du plus bel effet, des nageoires parfaites, manifestement de la sauvage. Très combatives, sur 12/100 c'était un régal, la partie n'étant jamais gagnée d'avance.

      J'ai refait une belle de 27cm nettement plus bas, à la sortie de Bordères. Sinon j'ai passé pas mal de temps à trouver des zones vraiment pêchables au toc, les eaux étaient un peu basses et il y a beaucoup de "plats" entre Bordères et Avajan. En revanche quand il y a un profil torrentueux, les trous sont vraiment magnifiques.

      J'ai essayé un magnifique plus petit torrent sur l'autre vallée (côté Saint-Lary-Soulan), nommé la Mousquère. Les conditions étaient parfaites, les psotes à tomber, mais là encore... zéro touche, comme sur le ruisseau d'Aube et le ruisseau du Lez. Très très surprenant que les zones soient aussi marquées en densité de truites. Je suspecte les installations hydroélectriques, décidément très nombreuses dans le coin, même sur de petits ruisseaux.

      Au final, ce n'est pas ma vallée préférée des Pyrénées pour la pêche, car c'est une des rares vallées où il n'y a pas forcément de la truite dans le moindre ruisseau. Mais les poissons pas forcément hyper nombreux sur le Louron sont très combatifs et vraiment remarquables. J'ai de belles photos mais je ne peux les joindre au commentaire.

      Encore merci de m'avoir sauvé la mise ! :)

      Supprimer
    3. Content que tu es pu t'amuser un peu. L'"absence" de truites dans les ruisseaux est assez surprenante mais ce n'est peut-être pas un hasard car le secteur a été fortement touché par les crues de 2013. Les bilans effectués à l'époque étaient assez mitigés et on a là peut-être un effet (cf. l'article que j'avais posté en 2014 : http://toqueur31.blogspot.fr/2014/04/impact-des-crues-sur-les-populations-de.html)
      De notre coté, on part en fin de semaine sur une rivière pyrénéennes qu'on a encore jamais fait : le gave d'Ossau avec peut-être un tour sur celui d'Oloron, histoire de se faire peur (méga poisson). Je posterais surement un article après...
      Au plaisir de te rencontrer un jour sur une rivière des Pyrénées

      Supprimer
  11. Hello toqueur31 !

    Je serai dans le 64 pour pêcher non stop de mercredi à dimanche. Je serai basé à Arette, je vais rayonner dans le Lourdios, le Saison, le gave de Saint-Engrâce... je te le signale à tout hasard ! :-)

    ps : je n'ai pas pu faire l'ouverture encore, alors il me tarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Seb,
      Merci pour l'info, ç’aurait été avec plaisir et l'occasion de te rencontrer mais je ne pourrai me rendre dans le 64 à ces dates. En espérant une prochaine fois...
      PS: Le début de saison n'est pas folichons par chez nous, des eaux froides, très froides...va falloir attendre encore un peu...

      Supprimer
    2. Te souhaitant de prendre du plaisir pendant ces 5 jours. Si tu as l'occasion, essaye le Gave d'Aspe vers Lurbe St-Christau, c'est pas loin du Lourdios...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...