Une étude des plus intéressantes ou au lieu de dire des c........s !

Taille à 3 ans de la truite commune (Salmo trutta L.) dans les rivières des Pyrénées françaises : relations avec les caractéristiques mésologiques et influence des aménagements hydroélectriques

Lagarrigue T., Baran P., Lascaux J.-M., Delacoste M., Abad N., Lim P.  La croissance de populations de truite commune (Salmo trutta L.) a été étudiée sur 84 cours d'eau répartis sur l'ensemble de la chaîne des yrénées. Pour cela, des échantillons d'écailles ont été récoltés dans 215 sites situés à des altitudes comprises entre 185 et 2000 m, pour des largeurs variant de 1,2 à 60 m. La croissance des individus a été déterminée par scalimétrie. La longueur totale moyenne atteinte par les individus à l'âge de 3 ans a été retenue comme variable biologique. La taille moyenne à 3 ans des individus est fortement structurée par l'altitude, ce gradient altitudinal représentant en grande partie un gradient thermique. Elle est corrélée négativement avec l'altitude et la densité totale en truites communes et positivement avec la largeur du cours d'eau et la conductivité estivale.
La nature du débit joue également un rôle important sur la croissance puisqu'à altitude et à température moyenne estivale équivalentes, la taille moyenne à 3 ans est significativement plus faible en site soumis à un débit réservé qu'en site à débit naturel.
Selon la nature du débit, deux modèles prédictifs de la taille moyenne à 3 ans (T3) en fonction de l'altitude (ALT) et de la largeur du cours d'eau (L) ont été établis par régression multiple pas à pas :
- sites à débit naturel :
Log (T3) = 2.457 - 0.007 x √ALT + 0.066 x Log (L)
65.5 % (p < 0.01) de variance expliquée dont 61.6 % (p< 0.01) par l'altitude et 3.9 % (p < 0.01) par la largeur.
- sites à débit réservé :

Log (T3) = 2.432 - 0.009 x √ALT + 0.087 x Log (L)
53.5 % (p < 0.01) de variance expliquée dont 47 % (p < 0.01) par l'altitude et 6.5 % (p < 0.05) par la largeur.
Ces deux modèles, validés sur un jeu de données test, doivent permettre aux gestionnaires d'estimer une taille légale de capture adaptée aux conditions locales rencontrées dans les rivières des Pyrénées. La valeur des deux modèles est discutée et des propositions sont faites en vue de les améliorer.

 

Publié dans le Bulletin Français de Pêche et Pisciculture, 2001, 357-360 : 549-571
Le texte intégral

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La vérité sur les barrages : une campagne européenne lancée par Patagonia ....

Vu dans la presse : semaine du 17 au 23 septembre

Fermeture 2018 : come-back en vallée d'Aure ...